mercredi 7 décembre 2016

VOLONTÉ ET ACTION


Chacun de nous peut aisément faire la différence entre avoir la volonté et passer à l'action.
Êtes-vous en lutte entre votre volonté personnelle qui dit : 'oui, il faudrait....' et vos actes qui ne traduisent pas réellement cette volonté de faire...?
C'est alors le temps des questionnements, des frissons, des peurs et des angoisses, des calculs, de la prudence, des remises en question, de l'établissement des listes raisonnées énumérant toutes les hypothèses possibles et probables, des consultations, et des prises de résolutions...

Il y a parfois une véritable distance ou une frontière, entre la volonté et l'action. L'apôtre Paul exprima dans Romains 7.18 qu'entre sa volonté et ses actions des décalages existent véritablement : "Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair : j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien."
Dans ce passage de Romains 7, Paul établit clairement que sa volonté n'est pas suffisante pour se traduire par des accomplissements en conformité avec sa volonté.
C'est l'étape où nous découvrons que notre volonté et nos actions peuvent ne pas être en totale adéquation car nos capacités personnelles, notre nature pécheresse, nos circonstances limitées, nos finances restreintes sont autant d'handicaps pour parvenir à concrétiser toutes ces choses.

Pour faire correspondre l'action à la volonté, il est nécessaire de répondre à plusieurs choses.
Ma volonté est-elle le reflet de celle de Dieu et quand pense-t-il...?
Est-ce encore une question de temps...?
Ai-je assez de foi...?
Tout cela échappe-t-il à mes capacités personnelles et Dieu attend-il concrètement que j'agisse avec foi ou que je patiente encore...?
Mes péchés font-ils entraves...?

Si vous pouvez répondre à toutes ces questions sans véritablement comprendre ce qui bloque encore, alors le plus sage est souvent de laisser Dieu travailler dans l'invisible et provoquer les circonstances tout en restant dans la patience et la foi.
D'un autre côté, il ne faut pas rester indéfiniment à l'étape de la volonté sans jamais agir et à réfléchir sans cesse. Si Dieu vous a parlé et que vous êtes convaincus du bien-fondé des choses alors actionnez la foi et travaillez à la réalisation de la volonté que Dieu a mise en vous. 
Paul dira aux chrétiens de Corinthe que vouloir était une bonne chose mais agir en était une autre.
2 Corinthiens 8.11 "Achevez donc maintenant d’agir, afin que l’accomplissement selon vos moyens réponde à l’empressement que vous avez mis à vouloir."
Si le blocage ne vient pas de Dieu, peut-être est-il simplement dû au fait d'un manque de cohérence auquel il faut répondre et être conséquents avec soi-même.
Si Jean Jacques ROUSSEAU disait qu'il n'y a pas de véritable action sans volonté; il est sans doute utile de rajouter qu'il n'y a pas de véritables volontés qui ne se traduisent par des actions.
Comprenons que ce n'est pas toujours la volonté qui mène au bout du chemin, mais le but qui nous donne la volonté d'y parvenir.

Past. Xavier LAVIE