vendredi 8 juillet 2016

DOUZE CONSEILS UTILES



1. Ne fais rien qui ne puisse être vu par Jésus.
Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour les hommes (Col. 3:23).

2. Ne dis rien qui ne puisse être entendu par ton Sauveur.
Éternel, mets une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres (Ps.141:3).
Si quelqu'un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride la religion de cet homme est Vaine. (Jac.l:26).

3. N'écris rien que tu n'oserais présenter au Seigneur Jésus.
Faites tout pour la gloire de Dieu (1 Cor 10:31).

4. Ne va pas où ton Sauveur ne pourrait t'accompagner.
Tu sais quand je marche et quand je me couche et tu pénètres toutes mes voies (PS. 139:3).

5. Ne lis aucun livre que tu serais effrayé de montrer au Sauveur s'il te le demandait.
Détourne mes yeux de la vue des choses vaines (PS. 119:37).

6. Ne chante rien que tu ne puisses chanter en la présence de Jésus-Christ.
Exhortez-vous les uns les autres par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels (Col. 3 :16).

7. N'emploie jamais ton temps de telle manière que tu n'aimerais pas que Jésus te demande : 
«Que fais-tu ?».
Sois un modèle pour les fidèles en paroles, en conduite, en charité, en foi, en pureté (1 Timoth. 4, 12). Poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous ( 1Thess.5:15).

8. Ne cherche qu'à plaire à Jésus, dans toute ta manière d'être, aussi bien extérieure qu'intérieure, même dans tes pensées les plus intimes, même au risque de ne plus plaire aux hommes.
Non pour plaire aux hommes, mais à Dieu qui sonde nos cœurs (1 Thess. 2, 4).

9. Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît, mais traite ton prochain comme tu voudrais qu'il te traitât. 
Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux (Matth. 7, 12).

10. Pense toujours : Que ferait Jésus-Christ s'il était à ma place ?
Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ (Phil. 2, 5).

11. Ne fais jamais dépendre ton christianisme de la conduite de certains chrétiens (2 Cor. 10, 12) et ne pense pas que telle ou telle chose te soit permise parce que d'autres se la permettent. «Suis-moi», dit Jésus (Jean 21, 22).

12. Conduis-toi partout en vrai et fidèle disciple de Jésus, prêt à supporter toutes les injures, afin que le nom de Jésus ne soit pas déshonoré par toi.

Moïse considérait l'opprobre Christ comme une richesse plus grande que les trésors de l'Egypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération (Hébr. 11, 26).