mercredi 15 avril 2015

Faire le tour de soi-même avant de faire le tour du monde




Matthieu 7/1 à 5: "Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera  avec la mesure dont vous mesurez. Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n’aperçois-tu  pas la poutre qui est dans ton œil? Ou comment peux-tu dire à ton frère: Laisse-moi ôter une paille de ton  œil, toi qui as une poutre dans le tien? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras  comment ôter la paille de l’œil de ton frère."
 
Marc 8/36: "Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perd son âme ?"
 
Introduction:
Les deux références bibliques que nous venons de lire ont apparemment aucun point commun, pourtant le titre du message concerne les deux selon le sens qu'on donne au mot "monde".
Le monde peut aussi bien définir les gens qui nous entourent que la terre sur laquelle nous vivons.
Quoi qu'il en soit les versets bibliques nous dévoilent tous les deux une même vérité: Avant de s'occuper des autres il faut d'abord s'occuper de soi-même et avant de partir au loin, il faut d'abord s'occuper de soi.
 
Les images de la poutre et de la paille laissent deviner le ridicule de tant de circonstances où celui qui juge est pire que celui qu’il condamne.
L’inconscience ou l’aveuglement sur soi-même déprécie celui qui juge et la justesse de son jugement devient alors douteuse.
En effet, comment celui qui porte une poutre dans son œil pourrait-il bien distinguer et retirer de l’œil de son frère la paille qui s’y trouve?
Avant de pouvoir apporter un jugement sain et constructif envers les autres et avant de vouloir les aider, il faut avoir un jugement objectif sur soi-même.
Celui qui se connait, connait l'être humain dans tous ses travers et ses faiblesses; il sait que nul n'est parfait alors il ne se place pas en condamnateur ou en supérieur, il se considère juste comme un frère ou une sœur qui conseille dans l'amour et la vérité.
 
1. Faire le tour de soi même.
Plus de 300 ans avant Jésus Christ, une inscription avait été placée sur le fronton du très célèbre temple de la pythie de Delphes.
Cette devise, qu’on attribua à tort au philosophe Socrate était "connais-toi, toi-même".
Elle n’était pas un encouragement à une connaissance psychologique de soi, mais un rappel à l’ordre, ayant pour but de remémorer aux hommes qu’ils n’étaient que des mortels et devaient prendre conscience de leurs propres limites.
On oublie d’ailleurs que cette exhortation, "Connais-toi toi-même ", était suivie de " et tu connaîtras l’univers et les dieux. "
En dehors du contexte mythologique, cette devise "Connais-toi, toi-même" peut s'appliquer à chacun d'entre nous.
En tant que chrétiens, nous avons aussi besoin de prendre conscience de nos limites humaines, nous avons besoin de vivre dans l'humilité et de reconnaitre la grandeur et la puissance de Dieu.
Nous avons besoin de nous examiner nous-mêmes face à la Bible et avec l'Esprit de Dieu afin de nous connaitre avec objectivité.
 
Et en y réfléchissant bien, faire le tour de soi-même peut prendre davantage de temps que de voyager autour de la planète (surtout si nous prenons l'avion!)
Chaque homme est un monde à explorer avec sa culture, ses croyances, son éducation, son tempérament…
L'univers intérieur de chaque être humain est différent et plus ou moins complexe.
 
Vous connaissez-vous vous-même?
Avez-vous osé plonger dans les profondeurs de votre âme pour l'explorer ou êtes-vous restés en surface, vous contentant des aspects les plus évidents?
 
Les ennemis de l'introspection diront que cela ne sert à rien, pensant que Dieu seul peut sonder notre cœur et nos reins. (Nos sentiments et nos forces)
D'une certaine façon, ils ont raison.
 
Qui mieux que Dieu peut nous connaitre?
Lui qui est omniscient!
Il connait notre passé et même celui de nos parents, il sait évidemment tout de nous, même ce dont nous sommes inconscients!
Comme le disait le roi David au Psaumes 139/1 à 4: "Tu me sondes et tu me connais, tu sais quand je m’assieds et quand je me lève, tu pénètres de loin ma pensée; Tu sais quand je marche et quand je me couche, et tu pénètres toutes mes voies. Car la parole n’est pas sur ma langue, Que déjà, ô Eternel! Tu la connais entièrement."
 
Ces versets résument bien à eux seuls, l'omniscience de Dieu qui n'est pas à prouver.
Mais est-ce parce que Dieu connait tout de nous, que nous n'avons pas à nous connaitre nous-mêmes?
Avons-nous si peur de découvrir des horreurs que nous ne voulons pas regarder au plus profond de nous-mêmes?
Préférons-nous nous bercer d'illusions,  plutôt que de nous regarder en face dans le miroir de la parole de Dieu?
 
Faire le tour de soi même implique du courage, du temps et de l'humilité, car dans un premier temps nous devrons affronter une réalité parfois loin de nos propres estimations.
Dans un deuxième temps, cela implique des remises en questions, des besoins de guérison ou de repentance.
Cela réclame de réformer nos voies, nos habitudes de vie ou nos pensées et c'est un long et pénible chantier qui doit commencer!
 
Voilà pourquoi beaucoup préfèrent fermer les yeux plutôt que de faire le tour d'eux-mêmes!
D'autres ont commencé et découragés, ils ont cessé leur voyage exploratoire!
Mais finalement peu de personnes ont eu le courage de continuer ce périple qui dure finalement toute une vie.
 
Mais pourquoi vouloir faire le tour de soi?
Est-ce vraiment utile de se connaitre soi-même?
Quel intérêt y a-t-il à examiner son âme?
 
La bible répond à ces questions:
2 Corinthiens 13/5: "Examinez vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi ; éprouvez vous vous–mêmes. Ne reconnaissez vous pas que Jésus–Christ est en vous ? À moins peut–être que vous ne soyez réprouvés."
 
A l'époque de l'ancien testament les croyants avaient besoin de dire, comme le roi David, au Psaumes 139/23-24: "Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, et conduis moi sur la voie de l’éternité!"
 
Mais aujourd'hui l'Esprit de Dieu est en nous, capable de sonder notre âme et de nous en révéler son état.
Grâce au Saint Esprit demeurant dans notre esprit, nous avons la possibilité de nous éprouver nous-mêmes et d'examiner notre vie à sa lumière.
C'est cette analyse spirituelle qui nous révèlera où nous en sommes dans notre foi, dans notre relation avec Christ et dans notre marche dans la sanctification.
 
Où en êtes-vous dans votre foi?
Etes-vous assailli de doutes?
Progressez-vous ou régressez-vous dans votre confiance envers le Seigneur?
 
Ephésiens 5/10-11 (PVV): "Puisque vous êtes des enfants de la lumière, apprenez à discerner ce qui fait plaisir au Seigneur, examinez et vérifiez votre vie sous cet angle. Ne vous compromettez pas en participant aux entreprises infructueuses que favorisent les ténèbres. Prenez plutôt parti contre elles, dénoncez leur caractère futile et mauvais."
 
Les chrétiens sont les enfants de la lumière; ils devraient donc être éclairés sur l'état de leur âme, connaître leurs faiblesses, leurs défauts, aussi bien que leurs forces et leurs qualités. Ils devraient être objectifs quand à l'état de leur conscience (pure, souillée ou même tordue), ils devraient pouvoir faire le tri dans leurs pensées en sachant ce qui vient du diable, de la chair ou de Dieu, ce qui est agréable, bon ou parfait…
 
Faire le tour de soi même permet de faire un bilan, de voir s'il y a des tâches sur notre vêtement blanc ou des failles à notre cuirasse.
Comment remédier à un problème si on ne le connait pas ou si on le néglige?
Dans quel état est votre armure spirituelle?
Et votre vêtement blanc?
Que faites-vous pour remédier aux problèmes qui vous éloignent de Dieu et de son salut?
 
Si nous ne faisons pas le tour de nous-mêmes et négligeons tous les détails qui peuvent nous faire chuter, ce sont les autres qui vont nous juger et nous condamner.
Beaucoup croient qu'en se cachant la tête dans le sable comme une autruche effrayée, personne ne verra leurs fautes et leurs faiblesses.
Cette attitude insensée n'a jamais rien apporté; personne n'est dupe! Et Dieu encore moins!
 
Alors souvenez-vous des versets d'Hébreux 10/30-31: "Le Seigneur jugera son peuple. Et c’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant."
 
1 Corinthiens 11/31-32: "Si nous nous jugions nous–mêmes, nous ne serions pas jugés. Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde."
 
Avez-vous fait le tour de vous-même et arrangé les problèmes qui vous condamnaient?
 
2. Faire le tour du monde.
 
Faire le tour de soi-même ne se fait pas une fois pour toutes.
C'est une analyse qui doit se faire constamment car si on la néglige on risque de stagner puis de régresser dans notre marche avec Dieu.
Seuls ceux qui s'examinent régulièrement face à la parole de Dieu et se remettent en question peuvent progresser, remporter des victoires et des bénédictions dans leur vie.
Le fait de progresser, de devenir mature dans la foi et de ressembler de plus en plus à Jésus, nous permet de conseiller les autres plus jeunes et plus faibles dans leur vie spirituelle.
 
Cela ne viendrait pas à l'idée d'un enfant que de conseiller un adulte mature, mais le contraire est tout à fait possible et même souhaitable.
 
L'adulte spirituel est quelqu'un qui a fait le tour de lui-même et a découvert par la même occasion la nature humaine dans toute sa fragilité et sa corruption.
Une telle personne est remplie de compassion, d'humilité et de sagesse envers ceux qu'elle rencontre et peut conseiller.
Elle ne les condamnera pas, elle ne les jugera pas avec arrogance et ne les guidera pas dans une voie sans issue.
Celui qui a fait le tour de soi-même sait à quel moment il est apte de faire faire le tour du monde et de s'occuper avec amour et sagesse de son prochain.
Il sait être avant de faire et ne se précipite pas dans l'action sans avoir reçu l'approbation et le conseil divins.
 
Faire le tour du monde n'est pas une mince affaire! Cela prend du temps et de la préparation, c'est pourquoi Jésus a dit à ses disciples dans Actes 1/8: "Vous recevrez une puissance, le Saint–Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre."
 
Notez qu'avant de faire le tour du monde, les disciples ont reçu le saint Esprit puis ils ont agi dans leur ville: Jérusalem.
Ensuite leur cercle de compétence et d'action s'est élargi à la Judée, région au sud de la Palestine avec sa forte population juive, et dont Jérusalem était la capitale.
Puis la Samarie, région au centre de la Palestine, habitée par une population métissée détestée par les Juifs qui n’entretenaient aucune relation avec elle.
 
Enfin, leur témoignage  a atteint les extrémités du monde, les pays païens jusque-là demeurés étrangers à la révélation divine.
 
L'un de mes professeurs à l'école biblique disait: "avant d'aller pêcher les requins dans l'océan, soyez capables de pêcher des grenouilles dans votre mare." Ou "Avant d'être un phare éclairant l'océan soyez de petites bougies éclairant votre foyer."
 
Beaucoup aimeraient faire de grandes choses, s'occuper des autres, les conseiller, les aider, prêcher, ou témoigner; certains même rêvent d'être missionnaires et d'aller évangéliser des peuples inconnus dans les régions les plus reculées du monde, mais peu de gens ont d'abord fait le tour d'eux-mêmes!
 
Comment avoir l'ambition de faire le tour du monde si nous n'avons pas été fidèles dans les petites choses?
On ne doit pas mettre la charrue avant les bœufs!
On doit faire le tour de soi même, puis celui de notre entourage, de notre ville, de notre région, de notre pays puis celui du monde…
C'est Dieu qui doit agrandir notre champ d'action au fur et à mesure; lorsqu'il sait que nous avons fait le tour d'une question, il nous fait passer à une autre question, et ainsi de suite.
Si nous trébuchons et nous bloquons à un endroit, nous ne pouvons pas passer à l'étape suivante.
Celui qui est fidèle dans les petites choses s'en verra confier de plus grandes.
Luc 16/10: "Si quelqu’un est fidèle dans les petites choses, on peut aussi lui faire confiance pour ce qui est important. Mais si quelqu’un n’est pas fidèle dans les petites choses, il ne l’est pas non plus pour ce qui est important."
 
Ainsi celui qui ne souhaite jamais faire le tour de lui-même et se remettre en question pour grandir dans la grâce et à la ressemblance de Jésus Christ ne pourra jamais prétendre s'occuper des autres, et celui qui n'aura pas fait le tour de son champ d'action avec fidélité ne pourra pas ambitionner un terrain d'action plus vaste et plus lointain…
 
D'ailleurs avez-vous déjà prêté attention à l'attitude des aventuriers qui décident de faire le tour du monde?
Croyez-vous qu'ils partent du jour au lendemain, sans s'être préparés, avec juste un passeport et une carte bancaire en poche?
 
Dans Luc 14/28 à 30, Jésus nous donne une bonne leçon de prudence qui peut aussi s'appliquer à tous ceux qui veulent aller plus loin avec Dieu.
Il dit: "si l’un de vous veut bâtir une tour, est-ce qu’il ne se met pas d’abord à réfléchir en toute tranquillité: il calcule à combien elle lui reviendra et s’il a les moyens de mener son entreprise à bonne fin. Sans quoi, s’il n’arrive pas à terminer sa construction après avoir posé les fondations, tous les passants se moqueront de lui. “Regardez”, diraient-ils, “c’est celui qui a commencé à construire et qui n’a pas pu terminer!”"
 
Avant de prétendre s'occuper des autres avec succès ou de vouloir agrandir son champ d'action pour l'œuvre de Dieu, il faut s'assoir et se poser les bonnes questions, sinon nous risquons d'échouer lamentablement et de nous décourager sérieusement.
 
Alors quelles questions judicieuses faut-il se poser avant d'entrer dans les projets qui nous tiennent à cœur?
 
- Première question: Est-ce la volonté de Dieu?
C'est la question essentielle et primordiale!
Vous souvenez-vous du cantique de Salomon qui dit au Psaumes 127/1: "Si l’Eternel ne bâ !@#$%^&* la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain ; Si l’Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain."
 
Si ce que vous faites n'est pas ordonné par Dieu et accomplit par lui à travers vous, vous pouvez être sûr que vous agirez et vous épuiserez en vain!
C'est ce que l'apôtre Paul appelle "battre l'air et courir à l'aventure"!
Non seulement Dieu doit être la source de votre projet mais il doit aussi être celui qui l'accomplit à travers vous.
Il l'a dit dans Jean 15/5: " Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire."
 
- Les questions suivantes sont aussi indispensables: Quand, où et comment?
Recevoir la volonté de Dieu pour tel ou tel projet est une bonne chose, mais elle n'est pas suffisante.
Ce n'est pas parce que Dieu vous a dit: "tu vas t'occuper des enfants du club" ou " tu vas évangéliser Ceyrest" que nous devons partir immédiatement "bille en tête" sans avoir reçu davantage de précisions.
Prenez exemple sur Noé, Moïse ou même l'apôtre Paul; ils ne se sont pas précipités dès que Dieu les a appelés à œuvrer pour lui, mais ils ont attendu ses instructions.
Nous avons besoin de calmer nos impatiences et d'apprendre à écouter Dieu attentivement avant d'agir.
Si nous agissons sans avoir le feu vert de Dieu, si nous ne savons pas où et comment il veut que nous œuvrions pour lui, nous devons attendre qu'il nous parle clairement.
Et lorsque le moment est venu de se lancer dans son projet, nous ne devons jamais nous passer de sa présence et de ses indications tout au long de son accomplissement.
Ceux qui voyagent autour du monde s'assurent aussi de leurs moyens de communication (adresse postale, internet ou téléphone), ils doivent rester en contact avec leur point de départ, leur famille et leurs amis. C'est pourquoi nous devons aussi nous assurer une bonne liaison céleste avec notre Dieu.
Prier: ce n'est pas seulement faire un inventaire de nos besoins, mais surtout avoir une relation avec notre père céleste.
C'est recevoir ses instructions, ses consolations, ses encouragements ou même ses réprimandes…
C'est même aussi parfois recevoir ses colis, tels des bénédictions qui pourvoient à nos besoins et égayent notre parcours.
  Dieu pourvoira à vos besoins matériels, financiers, à votre santé et à vos forces, il comblera vos incapacités et vos faiblesses… si vous demeurez dans sa présence et dans sa volonté.
 
Conclusion

Vous l'avez bien compris pour avancer dans les voies de Dieu, il ne faut pas foncer en ligne de droite de buts en buts mais faire le tour de chaque étape avant de passer à une autre.
- Faire le tour de soi même pour bien se connaître et se remettre en question.
- Faire le tour de son foyer, de sa famille pour bien la connaitre et apprendre au sein de nos relations.
- Faire le tour de son Eglise, de ses proches…
 
Et élargir de plus en plus le cercle, au fur et à mesure de notre progression.
Il ne s'agit pas de tourner en rond toute notre vie comme les hébreux dans le désert; ça c'est le lot de ceux qui n'ont pas compris les leçons de Dieu pour leur vie.
 
Si vous êtes fidèles et obéissants à la parole de Dieu et à son Esprit, vous ne ferez que progresser dans des champs d'action de plus en plus grands.
C'est pourquoi certains chrétiens ont des influences régionales, nationales ou internationales.
 
Dieu sait à quoi il vous appelle et jusqu'où vous irez.
Inutile d'envier ceux qui marchent devant vous, ou d'être en rivalité avec ceux qui marchent à vos côtés.
Dieu a un plan unique et spécial pour chacun d'entre nous.
La première étape consiste pour tous de faire le tour de soi même.
Certains ne dépasseront pas ce stade, à cause de leurs entêtements, de leurs négligences ou de leurs désobéissances.
D'autres dépasseront ce stade et commenceront à servir Dieu au milieu de leur famille et de leur église, en portant de plus en plus de fruits et de bénédictions.
Et d'autres auront une influence plus grande…
La limite où vous vous arrêterez dépend de votre disposition de cœur et de votre obéissance inconditionnelle envers Dieu.
Ecoutez sa voix, obéissez à ses instructions, soyez malléables et disponibles entre ses mains et il accomplira des merveilles dans votre vie et dans la vie de ceux qui vous entourent, dans votre cercle intime et peut être jusqu'aux extrémités de la terre!!!