lundi 29 septembre 2014

L'Eglise devient-elle une démagogie en dérive...?


La démagogie vient du mot grec "demos" qui veut dire "le peuple" et "ago" qui signifie: "conduire". 
La démagogie dans ces racines étymologiques grecques c'est "éduquer et conduire le peuple".
Jusque-là tout va bien....pas de raison de crier au loup....!

Mais aujourd'hui la démagogie est perçue avec une connotation très péjorative....!
La démagogie est une notion politique et rhétorique désignant par exemple l'état politique dans lequel les dirigeants mènent le peuple en le manipulant pour s'attirer ses faveurs, notamment en utilisant un discours flatteur ou appelant aux passions.

Là, cela commence un peu plus à sentir le roussi....!
Mais, rien de très nouveau dans le cadre particulier de la politique....

Comme il n'y a pas de démagogie sans démagogue, essayons de le caractériser.
Ce qui caractérise réellement le démagogue c'est son discours...!
En effet, il s'adresse aux pulsions et aux frustrations du peuple.
A ce stade précis, s'adresser aux pulsions ou aux frustrations rejoint de près certaines prédications qui tendent vers les problématiques humaines.
Seulement, là où le caractère démagogique dérive dans la prédication comme en politique c'est lorsqu'il a recourt à la satisfaction immédiate des souhaits ou des attentes du public ciblé, sans recherche de l'intérêt général mais dans le but de s'attirer la sympathie et de gagner le soutien.

L'apôtre Paul qui confrontait à son époque la démagogie des judaïsants déclara dans Galates 4:17 "Le zèle qu’ils ont pour vous n’est pas pur, mais ils veulent vous détacher de nous, afin que vous soyez zélés pour eux."
Aujourd'hui, les judaïsants sont rares,...., mais il y a bien d'autres courants de pensées au sein du christianisme dont les dispensateurs rivalisent de zèle pour attirer à eux ceux qui recherchent l'émotion, la satisfaction instantanée, le plaisir des sens et le bien-être à n'importe quel prix....!

L'apôtre Paul de rajouter aux croyants de Galatie dans Galates 4:16 "Suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité?"
La vérité devient de plus en plus difficile à maintenir et comme le soulignait déjà Esaïe 59:14 "Et la délivrance s’est retirée, et le salut se tient éloigné; car la vérité trébuche sur la place publique, et la droiture ne peut approcher."



Si l'objectif de la prédication consiste à dire au peuple ce qu'il veut entendre, on risque fort de glisser dans l'aspect le plus pernicieux de la démagogie...et d'altérer ainsi le message libérateur et salutaire de l’Évangile!
L'annonce de l’Évangile consiste à partager ce que Dieu veut dire et cela implique nécessairement une bonne écoute de l'Esprit-Saint et le respect du contenu du message pour en préserver toute l'intégrité.
Sortons donc des argumentations démagogiques qui ne font que de proposer des analyses et des solutions dénaturées malgré les simples évidences auxquelles elle font appel.

Un certain Aristote, philosophe bien connu, considérait que la démagogie, avec l'anarchie, était la perversion de la démocratie. Si l'on sent tient à son analyse, peut-être que le fait d'avoir instauré une certaine forme de démocratie dans l'Eglise laisse apparaître aujourd'hui les ferments d'une décomposition avancée d'un tel système organisationnel. La démocratie pour fonctionner correctement ( et surtout dans l'Eglise) réclame obligatoirement une conduite de pensées et de vie en conformité avec les principes qui la soutiennent. (Une recherche plus poussée sur la démocratie au sein de l'église serait d'ailleurs très intéressante à développer...).

"Conduire le peuple ce n'est pas l'amener à soi, mais aux pieds du Seigneur, là où chacun reçoit ce qui lui est nécessaire."

2 Timothée 4:3-5
"Car le temps viendra où les gens ne voudront plus écouter le véritable enseignement, mais ils suivront leurs propres désirs et s’entoureront d’une foule de maîtres qui leur diront ce qu’ils aiment entendre. Ils fermeront leurs oreilles à la vérité pour se tourner vers des légendes. Mais toi, garde la tête froide en toute circonstance, supporte la souffrance, travaille activement à la diffusion de la Bonne Nouvelle et remplis ton devoir de serviteur de Dieu."