vendredi 7 juin 2013

Dépendre de Dieu . . .




Jérémie 17/5 à 10: "Ainsi parle l’Eternel: Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour appui, et qui détourne son cœur de l’Eternel! Il est comme un misérable dans le désert, et il ne voit point arriver le bonheur; Il habite les lieux brûlés du désert, une terre salée et sans habitants. Béni soit l’homme qui se confie dans l’Eternel, et dont l’Eternel est l’espérance! Il est comme un arbre planté près des eaux, et qui étend ses racines vers le courant; Il n’aperçoit point la chaleur quand elle vient, et son feuillage reste vert; Dans l’année de la sécheresse, il n’a point de crainte, et il ne cesse de porter du fruit. Le cœur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître? Moi, l’Eternel, j’éprouve le cœur, je sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres."


Introduction:

La bible nous met en garde de ne pas placer notre confiance dans l'homme ni dans la chair, mais de la placer seulement en Dieu qui est le roc, le fondement solide et inébranlable. 

Celui qui ne nous délaisse jamais, ne nous abandonne jamais et ne peut nous décevoir.


On ne peut renier toutes les sortes d'aides humaines qui existent aussi bien dans le domaine social, médical, associatif ou autre, mais ce ne sont pas sur ces aides, ni sur nos amis, nos familles ou nos frères et sœurs en Christ que nous devons nous appuyer mais uniquement sur notre Dieu. 


Toutes les aides humaines ne doivent pas remplacer Dieu dans notre vie, mais seulement rester des instruments entre les mains de Dieu pour nous aider. 


Comprenez-vous la différence?


C'est normal, d'aimer, d'aider et d'honorer ceux qui nous entourent et d'avoir dans la mesure du possible de bonnes relations avec tous, mais nous ne pouvons pas dépendre de toutes ces relations humaines au point de ne pas pouvoir nous en passer. 



Nos relations doivent être saines et équilibrées!

C'est ce que faisait Jésus... 

Il vivait au milieu des disciples et partageait son quotidien avec eux, mais il ne comptait que sur son père céleste.
Jésus nous dit dans Jean 8/28-29: "Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi; il ne m’a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui est agréable."


1. Suivre le modèle de Jésus.

Jésus vivait avec ses disciples, il les enseignait et prenait soin d'eux mais il ne dépendait pas d'eux. 
Il ne se permettait pas d'en arriver au point de sentir qu'il ne pouvait plus se passer d'eux. 
Il n'a jamais sombré dans un sentimentalisme excessif qui l'aurait détourné de sa mission, de la sainteté et de sa relation avec Dieu. 
Il se maintenait volontairement dans une position spirituelle telle qu'il ne dépendait que de Dieu et de lui seul.
Comme Jésus nous devons aimer et entretenir de bonnes relations avec notre prochain, dans la limite de la sagesse et de la sainteté.

1 Corinthiens 15/33: "Ne vous y trompez pas: les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs."


1 Corinthiens 5/11 (PVV): "Non, je voulais simplement vous dire de ne pas entretenir de relations avec celui qui, tout en se disant votre “frère”, vivrait dans l’immoralité, aimerait trop l’argent, vénérerait les idoles ou serait un calomniateur, un homme adonné à la boisson ou enclin aux affaires malhonnêtes. Avec des gens de cette sorte, il vous faut rompre toute communion et ne pas même prendre de repas ensemble."


Dieu ne nous a pas ôtés du monde, mais il fait tout ce qu'il peut pour nous préserver du diable et de ses influences.

Nous ne sommes pas encore au Paradis, c'est pour cela que nous devons confronter toutes sortes de personnes et de situations, sans pour cela pécher. 

Dieu nous a créés libres mais nous ne devons pas faire de notre liberté une occasion de pécher comme l'ont fait Adam et Eve en Eden.


Nous ne devons jamais croire que nous pouvons avoir une confiance complète en les autres.

C'est l'erreur que firent Adam et Eve et qui les entraîna dans le péché et le cercle infernal de ses conséquences!

Eve fit confiance au serpent, Adam fit confiance à Eve et personne ne se confia en Dieu, le seul qui est totalement digne de confiance!!! 


Voyez les conséquences terribles qui s'en suivirent!


Il n'existe aucun être humain susceptible de ne jamais vous laisser tomber, vous décevoir ou vous faire mal, d'une façon ou d'une autre. 

Une telle personne n'existe pas sur cette terre.
Vous ne devez pas ignorer ces choses pour chaque relation que vous entretenez. 
Être au fait de cela vous gardera de l'amertume, de la déception et des blessures relationnelles.


Nul n'est parfait! 

C'est malheureusement la triste réalité de la nature humaine. 

Nous n'avons pas la capacité, en tant qu'êtres humains, d'être totalement fiables et dignes de confiance.

Même si nous faisons pression sur les autres dans l'espoir qu'ils soient parfaits nous serons toujours déçus et nous décevrons toujours les autres. 

C'est pourquoi nous avons vraiment besoin de nous approcher de Jésus Christ et de lui faire totalement confiance.
Hébreux 4/15 (PVV): "En effet, Jésus Christ n’est pas incapable de comprendre nos faiblesses et de sympathiser avec nous. Au contraire, il a connu toutes nos épreuves: à tous égards, il a été soumis absolument aux mêmes tentations que nous-et pourtant, il est resté sans péché. Approchons-nous donc de son trône de grâce avec une grande confiance, avec une libre et joyeuse assurance. Dieu nous témoignera sa bonté et sa grâce, et nous obtiendrons le secours nécessaire au bon moment."

Nous devons vraiment fixer nos regards et nos pensées sur Christ qui est au-dessus de toutes choses, au lieu de nous attacher aux choses terrestres et d'espérer en elles. 


L'apôtre Paul nous le confirme en disant aux Colossiens 3/1 à 3: "Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. 

Attachez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu."

Nous devons rester dépendants du Seigneur et ne pas permettre de dépendre de quelqu'un d'autre ou de quelque chose d'autre dans notre vie. 

C'est un mensonge que de croire que des personnes ou des choses sont indispensables à notre bonheur. 
Elles peuvent y contribuer par la grâce de Dieu mais elles ne sont pas essentielles et obligatoires. 
Seul Dieu est et doit rester la source de notre bonheur et de notre vie, car sans lui nous ne pouvons rien faire. (Jean 15/5)

Tout ce qu'il vous faut avoir en dehors de lui, pour être heureux, le diable peut s'en servir contre vous! 


Ce peut être une maison, un compte en banque bien rempli, un travail, une position sociale ou même certaines personnes qui vous entourent, si tout cela ne fait pas partie du plan de Dieu et de sa volonté, ou si ces choses remplacent Dieu dans votre cœur, vous aurez bien des problèmes et des obstacles dans notre vie!


Par contre si vous laissez les choses à leur place respective et que vous donnez la priorité à Dieu, vous aurez bien plus que ce vous auriez pu avoir en dehors de lui!

Matthieu 6/33: "Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus."

Dieu doit avoir la première place dans votre cœur et votre vie.

Il doit être au centre de tous vos intérêts et de vos pensées, même si d'autres personnes tentent de lui voler la place.


2. La faveur de Dieu ou la faveur des hommes.

Bien des gens ne reçoivent jamais le meilleur de ce que Dieu a prévu pour eux parce qu'ils dépendent de l'approbation des autres. 
Certains dépendent de leurs parents alors qu'ils sont majeurs et même mariés. 
Leur émancipation est administrative et juridique mais pas émotionnelle. 
Ils n'ont pas coupé le cordon et ne peuvent se libérer de l'autorité et de l'influence de leur famille. 
Ils souffrent de cette situation mais ne peuvent se résoudre à se détacher de ce contrôle. 

Il est pourtant écrit dans Genèse 2/24: "C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair."


Cela implique de nouvelles responsabilités. Le jeune marié a maintenant autorité sur sa propre vie et celle de son épouse, ce ne sont plus les parents qui détiennent cette autorité même s'ils peuvent donner des conseils.

Au centre de tous les couples doit se tenir le père céleste, un repère fiable et irremplaçable qui comblera tous les manquements et les faiblesses de n'importe quel père terrestre.

Certains dépendent de leur groupe ethnique, de leur race et de leur culture qui dominent sur leur relation avec Dieu et leur obéissance à sa parole. La pression de la société à laquelle ils appartiennent est si grande qu'elle les lie et les empêche de suivre Dieu librement.


Il est pourtant écrit dans Colossiens 3/11: "Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous."


La race, la culture et l'ethnie à laquelle nous appartenons ne devraient pas être des obstacles à notre cheminement spirituel. 

Nous n'avons pas à dépendre d'un groupement d'hommes mais de Dieu qui nous a fait citoyens du ciel.

Certains connaissent la volonté de Dieu pour leur vie mais ils ne la feront jamais parce qu'ils se préoccupent plus de ce que pensent les autres que de ce que pense Dieu. 


Ils ont peur de perdre l'affection et l'approbation de leurs proches en obéissant à leur père céleste.


Qu'est-ce qui compte le plus pour vous?

L'opinion de vos proches ou celle de Dieu?

Ne dépendez pas de l'opinion du monde, ni de celle des hommes mais cherchez l'approbation de Dieu sur tout ce que vous dites et tout ce que vous faites. 


L'apôtre Paul s'est posé cette question et en a trouvé la réponse:

Galates 1/10: "Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ."

Suivez Jésus Christ, écoutez sa voix et obéissez à sa volonté, sinon vous passerez à côté de son plan et vous serez malheureux toute votre vie.


Etes-vous en relation avec quelqu'un qui vous rend malheureux?

Un conjoint, un enfant, un parent ou une relation professionnelle?

Si oui vous avez besoin de régler cette situation.



  • Ne vous autorisez pas à devenir dépendant de qui que ce soit.
  • Ne laissez pas les autres déverser sur vous leurs problèmes.
  • Ne les laissez pas vous rendre malheureux sous prétexte qu'ils le sont. 
  • Il est essentiel d'avoir de la compassion mais vous n'êtes pas appelés à sombrer avec eux.
  • Ne laissez pas les autres contrôler vos émotions et vous faire perdre votre joie.
  • Ne vous croyez pas obligé de vous joindre à eux dans leur malheur simplement parce qu'ils ont décidé de se forger une vie de malheur.
  • Aidez-les à régler leurs problèmes si vous le pouvez mais ne tombez pas dans le piège de croire que vous pouvez résoudre tous leurs problèmes, de les rendre heureux et de les sauver. 
  • Seul Jésus le peut! Seul Jésus donne la joie et il est le seul sauveur!!!


Chacun a reçu de Dieu le libre arbitre. 

Chacun est responsable de son propre bonheur.
Bénédictions et malédictions dépendent de notre obéissance ou de notre désobéissance à la parole de Dieu, il suffit de lire la bible pour s'en assurer. 

Si nous choisissons de nous autoriser à être misérables et malheureux, c'est notre problème, pas celui du voisin. 

De la même façon, si notre voisin choisit d'être misérable et malheureux, ce n'est pas notre faute. 

Nous n'avons pas à nous culpabiliser pour les autres, et nous n'avons pas non plus à les rejoindre dans leurs désordres sous prétexte que nous avons des liens amicaux ou affectifs avec eux.


Autant ceux qui sont éloignés de Dieu sont libres de nous rejoindre dans notre joie et notre paix en obéissant à Dieu, autant nous sommes libres de ne pas les rejoindre dans leur misère et leur malheur en nous laissant influencer par eux!


Il est très important de ne pas permettre aux autres de nous contrôler et de nous manipuler au point de nous rendre dépendants de leur esclavage émotionnel.

Si ceux qui nous entourent sont racistes, immoraux, haineux, idolâtres, coléreux ou dépressifs, nous ne sommes pas obligés de nous laissés influencer par eux, de nous associer à eux ou de nous soumettre à leurs points de vue.

Galates 5/1: "C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude."



Conclusion: Libres en Christ!

Si vous vous êtes laissés influencés, dominés et manipulés, vous pouvez prendre la décision de briser ce pouvoir qui contrôle votre vie à la place de Dieu!

La prière seule ne suffit pas, il faut prendre une décision ferme et avoir la volonté d'être libéré de ce joug.

Si vous êtes assujetti à une quelconque substance nuisible comme l'alcool, le tabac ou la drogue, si vous êtes un bourreau de travail, un dépensier, un anxieux ou quelqu'un qui planifie tout à l'excès… 

Pour rompre le cercle de l'assujettissement, il vous faut plus que prier, vous devez aussi prendre l'engagement de rompre cette habitude par la puissance du Saint Esprit. 


Cessez de vous culpabiliser, et de penser que vous méritez de subir le mauvais comportement des autres, ou que c'est de votre faute si les autres sont méchants, colériques ou abusifs... 


Cessez de vous voir comme une victime, cessez de vous charger de tous les fardeaux possibles et des malheurs de tout le monde. 


Refusez l'idée que vous pouvez être le sauveur du monde entier, cette fonction est déjà occupée!

Faites pour les autres ce que vous pouvez raisonnablement faire, ni plus ni moins.

Si vous passez votre temps à tenter de sauver tous ceux que vous rencontrez, vous vous faites mal autant qu'à eux. 


Tant que vous essaierez de tout faire pour tout le monde, vous serez frustrés et déçus et les autres n'apprendront jamais à faire quoi que ce soit par eux-mêmes. 


N'essayez pas d'usurper le rôle de Jésus Christ!

Ne vous rendez pas personnellement responsables des autres et de leurs problèmes.


  • Si vous êtes libres en Jésus Christ vous ne dépendez plus que de lui.
  • Vous n'êtes plus assujettis à des personnes, des places ou des positions.
  • Vous vous sentez en sécurité, confiants et hors de danger, vous n'avez pas besoin d'être en relation avec une personne ou un groupe particulier, de vous trouver à un certain endroit ou d'occuper une position particulière.
  • Vous n'avez pas besoin de contrôler tout et tout le monde et d'essayer de résoudre tous les problèmes ou de satisfaire tout le monde.
  • Vous pouvez vous tenir debout et chercher votre sens des valeurs auprès de Dieu et non dans l'opinion d'une foule de personnes ayant souvent des avis contradictoires et vous laissant devenir chèvre.
  • Vous êtes capable de résister au contrôle et à la manipulation.
  • Vous êtes libre de tous liens parce que vous savez ce que vous êtes en Christ et que vous faites confiance au Seigneur qui vous donnera la victoire.


Jean 8/36: "Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres."