lundi 1 octobre 2012

La puissance, est-ce une question de choix?



Psaumes 68/29: "Ton Dieu ordonne que tu sois puissant; affermis, ô Dieu, ce que tu as fait pour nous!

1-  Introduction
Dans les milieux chrétiens évangéliques on parle souvent de la "puissance divine" mais en réalité on utilise bien plus souvent le mot qu'on utilise la "puissance" elle-même. On finit alors par parler de quelque chose qu'on voit clairement se manifester dans la Bible mais dont on souffre par le manque dans nos propres vies.

Lorsque la "puissance" de Dieu est absente, il ne reste plus qu'à se poser la question de savoir ce qui réellement la remplace…?      

A.T. Pierson a dit que là où l’Esprit fait défaut:
« Il y a la sagesse des paroles mais pas la sagesse de Dieu.
Il y a la puissance oratoire, mais non pas la puissance de Dieu.  
Il y a des arguments et de la logique mais pas la démonstration efficace du Saint-Esprit, celle qui, avec la promptitude de l'éclair, suffit à convaincre d'un seul coup Saul de Tarse sur le chemin de Damas. Quand le Saint-Esprit fut répandu d'En Haut, tous les disciples furent remplis de sa puissance, et la personne  la plus inculte devint capable de réduire au silence les disputeurs de ce monde. C'était comme un feu nouveau qui balayait devant lui tous les obstacles, tel l'incendie qu'un vent impétueux attise sans cesse et qui consume toute une forêt.»

Si nous travaillons sans cette onction, nous ressemblons aux disciples qui avaient jeté le filet toute une longue nuit sans rien prendre. Si nous travaillons selon la chair nos résultats pourront être comparés au leurs.
Mais si nous considérons une heure de travail avec le Saint Esprit nous découvrons que cela  produit davantage que toute une année de labeur sans son secours. Et le fruit en sera permanent.
« C'est l'Esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien. » (Jean 6/63)
« Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est esprit. » (Jean 3/6)

Mais revenons aux sources de la parole:
Dans la Bible, les termes définissant la "puissance" dans les langues originelles hébraïques et grecques, sont synonymes de pouvoir, d'autorité et d'énergie active.

Alors, pour en justifier l'utilité ou la nécessité, la Bible parle de la "puissance divine" en comparaison de nos propres faiblesses. C'est ce que nous pouvons découvrir au travers du psaume 68/29 où nous décelons plusieurs faits indéniables que sont nos propres faiblesses en face du pouvoir infaillible de Dieu et de son amour pour nous.

Ch. SPURGEON a dit: « C'est la puissance surnaturelle, celle qui émane de DIEU, et non pas le talent de l'homme qui remporte la victoire. C'est de cette onction spirituelle extraordinaire que nous avons besoin et non pas de capacités mentales extraordinaires. Les dons naturels peuvent attirer une belle congrégation, mais seule la puissance spirituelle produit l'angoisse de l'âme qui conduit au salut. Ce dont nous avons besoin par dessus tout, c'est de la PUISSANCE SPIRITUELLE. »

2-Impuissance et Puissance usurpée!
Le verset 29 du psaume 68 nous confronte à nos limites humaines, à nos incapacités et à nos faiblesses.
De part sa nature, l'homme manque cruellement de puissance et lorsqu'il en prend conscience, il en souffre.

Ainsi chaque fois qu'il doit affronter la mort, la maladie et toutes sortes de cataclysmes, de pénuries ou de conflits tout cela renvoie notre humanité à sa propre faiblesse.

Et, même si depuis quelques années la science a fait de nombreux progrès, l'homme se sent toujours aussi démuni.

Beaucoup d'ailleurs s'insurgent contre Dieu et lui reprochent son inaction, son inefficacité jusqu'à  douter de son existence en déclarant que: "s'il y a avait un Dieu, il devrait être capable d'anéantir le mal, il remédierait à la misère et s'opposerait à l'injustice, etc…".

Oui, Dieu est capable, il est tout puissant et il règne sur la terre et sur tout l'univers.
Il possède à la fois la puissance et l'autorité suprême et sa puissance est égale à sa gloire, elle est éternelle.
Mais il faut ne pas connaître Dieu pour croire qu'il peut agir malgré notre volonté.

Dieu nous a créé libre mais il  a aussi établi une loi qui est liée à cette liberté et cette loi se décline en ce que chacun récoltera ce qu'il a semé.

De tout temps, Dieu a voulu que des hommes reconnaissent sa toute puissance afin qu'ils s'inclinent devant lui et lui rendent gloire et honneur.  

Psaume 77/15: "Tu as manifesté parmi les peuples ta puissance."

Mais au lieu de cela les hommes se sont attribués sa puissance, ils se sont octroyés les victoires, les découvertes, les succès, le pouvoir en usurpant ainsi ce qui revenait de droit à Dieu.
Les hommes ont en effet une soif de pouvoir et de puissance depuis l'aube des temps, depuis l'origine, depuis la chute en Eden.

Romains 1/20-23:"En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, car ayant connu Dieu, ils ne l’ont point glorifié comme Dieu, et ne lui ont point rendu grâces; mais ils se sont égarés dans leurs pensées, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous; et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles."

Verset 25:"Eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!"

Cette volonté de puissance orgueilleuse est le résultat du venin qui fut transmis par le serpent en Eden.
Genèse 3/5: "Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal."

Depuis ce venin se distille dans le cœur de l'humanité entière n'épargnant personne. Si ce n'est ceux et celles qui ont reconnu la puissance et l'autorité de Dieu dans leur vie et qui bénéficient ainsi de l'antidote à ce poison mortel. 1 Jean 1/7: " le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché."

Cette volonté de puissance est à l'origine de la plupart des conflits et des misères humaines. L'homme sème et récolte ce qu'il a semé, c'est une loi irréfutable.
L'homme renie Dieu et d'un autre côté, il lui reproche de ne pas agir envers lui!
C'est une folie! Et cette folie atteint son paroxysme quand l'homme s'élève au point d'être déifié.

ðCe fut le cas d'Hérode  
Actes 12/21-22: "A un jour fixé, Hérode, revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. Le peuple s’écria: Voix d’un dieu, et non d’un homme! Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers."

ðCe fut aussi le cas de Nébucadnetsar
Daniel 4/30-32:" le roi prit la parole et dit: N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie, comme résidence royale, par la puissance de ma force et pour la gloire de ma magnificence?
La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel: Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume. On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, on te donnera comme aux boeufs de l’herbe à manger; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît."

Quand l'homme veut usurper la puissance de Dieu, il reçoit le même châtiment que Lucifer a reçu.

Esaïe 14/13-15: "Tu disais en ton cœur: Je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse."
Dieu seul est puissant, tout puissant, sa parole est créatrice, sa parole est vie, sa parole accomplit des prodiges. Les hommes ne peuvent pas accomplir tout cela!

Lucifer fait croire qu'il est puissant mais en réalité il ne l'est pas.
Nous sommes prévenus dans Matthieu 24/24: "Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus.

Et dans 2 Thessaloniciens 2/9-10: "L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés."

La puissance de Dieu se manifeste par amour, avec justice et parfaitement. La puissance de l'ennemi est faite de séduction, de mensonge et d'iniquité; elle est destructrice et remplie d'orgueil. Ne vous laissez-pas séduire!
Ne recherchez-pas la puissance et le pouvoir des hommes ou de Satan car il vous mènera à votre destruction.
Le prophète Zacharie avait déclaré que la puissance et la force ne servait à rien et ne produisait rien. Seule la puissance de l'Esprit de Dieu pouvait créer, transformer, délivrer, guérir et sauver. 
Zacharie 4/6: "Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel des armées."


3-Dieu donne sa puissance.
Le Psaume 68/29 atteste que la puissance dont nous devons faire preuve et usage est celle que Dieu nous donne.
Nous n'avons pas à voler cette puissance car elle nous est donnée!
Nous n'avons pas à nous réjouir et à nous glorifier de nos propres forces et des résultats que nous récoltons car aux yeux de Dieu notre force est vaine et inutile ne produisant que des fruits de la chair qui finissent par se corrompre.

Amos 6/13:"Vous vous réjouissez de ce qui n’est que néant, vous dites: N’est-ce pas par notre force que nous avons acquis de la puissance?"

Mais Dieu n'approuve pas ce comportement au contraire. 
Ceux à qui Dieu veut donner sa puissance doivent  faire preuve d'humilité et reconnaître leurs faiblesses. Ils doivent savoir par expérience que sans Dieu, on ne peut rien faire.

1 Corinthiens 1/26:"Considérez, frères, que parmi vous, qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles."

2 Corinthiens 12/9:" Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi."

Dieu élève les humbles et abaisse les orgueilleux car il veut que toute la gloire lui revienne.
Ce que Dieu veut accomplir, c'est ce qu'il a fait pour Gédéon.

Savez-vous ce qu'il veut faire? 

ð Il veut réveiller les héros!
Joël 3/9:" Réveillez les héros!"
Le terme hébreu "héros" signifie aussi: forts, puissants, braves, vaillants.

Vous ne vous sentez pas l'âme d'un héros?
Gédéon ne le sentait pas non plus…!
Il n'est qu'à voir sa réaction dans le livre des Juges 6/12-17:" L’ange de l’Eternel lui apparut, et lui dit: L’Eternel est avec toi, vaillant héros! Gédéon lui dit: Ah! Mon seigneur, si l’Eternel est avec nous, pourquoi toutes ces choses nous sont-elles arrivées? Et où sont tous ces prodiges que nos pères nous racontent, quand ils disent: L’Eternel ne nous a-t-il pas fait monter hors d’Egypte? Maintenant l’Eternel nous abandonne, et il nous livre entre les mains de Madian!
L’Eternel se tourna vers lui, et dit: Va avec cette force que tu as, et délivre Israël de la main de Madian; n’est-ce pas moi qui t’envoie?
Gédéon lui dit: Ah! Mon seigneur, avec quoi délivrerai-je Israël?
Voici, ma famille est la plus pauvre en Manassé, et je suis le plus petit dans la maison de mon père.
L’Eternel lui dit: Mais je serai avec toi, et tu battras Madian comme un seul homme.
Gédéon lui dit: Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, donne-moi un signe pour montrer que c’est toi qui me parles."

Gédéon ne ressent que de la faiblesse, de la crainte et de l'impuissance. Il regarde à ce qu'il a ("Avec quoi délivrerai-je Israël?") sans voir réellement ce que Dieu lui donne.
Pourtant l'ange l'appelle "vaillant héros".

Êtes-vous de vaillants héros?
La puissance pour accomplir des prodiges et pour devenir un vaillant héros n'est pas un sentiment, elle n'est pas réservée non plus à une élite, elle n'est pas humaine, c'est un don de Dieu afin que personne ne se glorifie.

1 Corinthiens 1/27-29:"Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes; et Dieu a choisi les choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point, pour réduire au néant celles qui sont, afin que personne ne se glorifie devant Dieu."

Si vous reconnaissez votre petitesse, votre pauvreté, vos craintes, vos faiblesses, vos incapacités, Dieu va pouvoir alors se glorifier et vous accorder sa puissance.
Autrement vous devrez passer par le "vidage" de vous-même car Dieu ne peut utiliser que celui qui a été premièrement vidé pour pouvoir le remplir de tout ce qui vient de lui.
Dieu ne répand jamais son Esprit sur un homme charnel. La puissance que Dieu désire déverser en vous est un don, un cadeau d'amour de Dieu pour les hommes humbles qui répondent à son appel à le servir.
Alors, il doit d'abord accomplir son œuvre  profondément en vous et cela prend en général du temps parce que nous sommes lents et réticents voir récalcitrants quand il s'agit de capituler et de laisser Dieu agir à sa guise en nous.
Dieu ne peut pas briser nos cœurs parce que nous refusons de céder sur toute la ligne.

Wm. ARTHUR a dit: « Si donc tu aspires à voir ton âme embrasée du feu de Dieu, en sorte que tous ceux qui t'approchent prennent conscience d'une influence mystérieuse émanant de ta personne, il faut t'approcher de la source de ce feu, du trône même de Dieu et de l'Agneau, il faut t'enfermer hors du monde de ce monde froid et glacial qui étouffe en nous la flamme divine.
Entre dans ta chambre, ferme la porte derrière toi, et là, tout seul devant le Trône, fais silence et attends ce baptême béni. Alors le feu d'En Haut te remplira, et quand tu en sortiras, la puissance divine t'accompagnera et ton labeur ne sera plus dans ta propre force, mais en démonstration d'esprit et de puissance.»

Il faut réveillez le héros qui sommeille en toi!


4-Un ordre de Dieu pour l'Eglise d'Aujourd'hui.
Aujourd'hui, ton Dieu ordonne que tu sois puissant!
Cette parole est pour tous ceux qui auront cru. Car pendant longtemps, les chrétiens ont négligé cette puissance pensant qu'elle n'était plus d'actualité ou encore réservée à une catégorie de croyants voir aux personnes exerçant un ministère tel que les pasteurs, les apôtres, etc.
La Bible n'a jamais enseigné de telles choses!
La puissance tiré du grec "dunamis" est une force, un pouvoir  d'accomplir des miracles, une force agissante qui rend capable, qui crée des possibilités et des capacités nouvelles.
Tout cela est impossible aux hommes mais non à Dieu car tout est possible à Dieu.
Marc 10/27: "Jésus les regarda, et dit: Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu."

D'où vient cette puissance?
ðElle vient de la parole de Dieu.
Romains 1/16:"L'évangile, la bonne nouvelle est une puissance de Dieu pour le salut des hommes."

ðElle vient directement de l'œuvre de la croix.
1 Corinthiens 1/18: "La prédication de la croix est une puissance de Dieu.

ðElle vient du Saint Esprit.
Actes 1/8: "Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre."


Avez-vous déjà réalisé cela?
La parole de Dieu est créatrice dès le commencement, elle est la vie, elle sauve, elle délivre, elle édifie, elle exhorte, elle transforme…

Connaissez-vous un autre livre ayant un tel impact, un tel pouvoir?
La parole de Dieu est puissante!
C'est pourquoi ceux qui la lisent et la mettent en pratique sont de plus en plus forts, remplis de la puissance de Dieu pour accomplir sa volonté et son œuvre.

Vous manquez de force?
Alors mangez sa parole, elle est un pain de vie et recevez ce qui vient directement de la croix tout en cultivant votre relation à l'Esprit de Dieu!
Et la parole dans vos bouches sera aussi une puissance. Elle produira la vie là où règne la mort, elle convaincra les cœurs les plus durs, elle soulagera les plus grandes détresses et apaisera les plus grandes souffrances.
Dieu a donné sa puissance à son fils, il lui a donné tout pouvoir et l'a établi au dessus de toutes autorités et de toutes puissances. Dieu lui a donné le pouvoir de guérir les malades et délivrer les possédés et même le pouvoir de réduire la mort à l'impuissance.

Mais réalisez que lorsque Christ a quitté la terre, après sa résurrection il a donné  l'ordre à ses disciples de poursuivre son œuvre et d'annoncer l'évangile le répandant sur toute la terre. Cet évangile qui est une démonstration d'Esprit et de puissance.
Christ est parti mais ne nous a pas laissés démunis, en plus de sa parole puissante, il a envoyé le Saint-Esprit qui nous remplit de la puissance de Dieu et qui fait de nous non seulement des croyants mais des témoins efficaces.


Jésus a prophétisé en ces termes dans:
Marc 16/17-18: "Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom, ils chasseront les démons; ils parleront de nouvelles langues; ils saisiront des serpents; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal; ils imposeront les mains aux malades, et les malades, seront guéris."

Jean 14/12-13: "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père; et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils."        

Ces paroles s'adressent à tous ceux qui croient!
Car la puissance de Dieu rend les hommes forts pour affronter les épreuves et les persécutions, elle fait tenir debout dans la difficulté, elle fait tenir moralement, elle rend juste et pur malgré la corruption ambiante, elle fait aller jusqu'aux extrémités de la terre et accorde les victoires les plus inespérées.

Réveillez les héros, Dieu vous a donné sa puissance pour accomplir des prodiges, il a répandu ses dons pour vous permettre de vivre dans la dimension du miraculeux et pour connaitre ses plans.
Pour recevoir en lui des guérisons, connaitre le secret des cœurs et des esprits et parler de la part de Dieu.

Ne soyez pas comme Samson qui à force de s'endormir dans le compromis et le péché s'est vu retirer toute sa puissance.
Juges 16/19-20:" Elle l’endormit sur ses genoux. Et ayant appelé un homme, elle rasa les sept tresses de la tête de Samson, et commença ainsi à le dompter. Il perdit sa force. Elle dit alors: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et dit: Je m’en tirerai comme les autres fois, et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Eternel s’était retiré de lui."

Mais n'oublions pas que la puissance que Dieu donne nous sera ôtée si nous la négligeons ou la corrompons.

Réveillez les héros!
Un héros qui somnole ne sert à rien. Ouvrons les yeux sur la réalité qui nous entoure, sur tous les besoins et sur nos propres faiblesses. Mais ouvrons par-dessus tout, les yeux sur ce que Dieu nous a donné!

5-Conclusion.
A travers la seconde partie du Psaume 68/29 approprions-nous la prière de David. David avait connu la puissance de Dieu face à Goliath puis de diverses façons ensuite.
Il savait ce qu'il disait quand il fit cette supplication à Dieu:
"Affermis ô Dieu, ce que tu as fait pour nous."

David ne réclame pas la puissance car il sait que l'onction divine lui a déjà donnée. Nous aussi nous n'avons pas à la réclamer car le Saint-Esprit nous a déjà été donné par Jésus le jour de la Pentecôte. Le Saint-Esprit a distribué les dons à l'Eglise dont nous faisons partie et nous avons à nous saisir  par la foi de cette puissance que le Saint-Esprit met à notre disposition.
Mais comme David nous pouvons faire cette prière: 
"Affermis ô Dieu, ce que tu as fait pour nous" c'est-à-dire rends nous forts, fais prévaloir ce que tu nous a déjà donné, rends-le ferme, renforce-le afin que ce soit manifeste aux yeux de tous et non enfouis dans nos cœurs.

Cette puissance doit s'accomplir au-delà de ce que nous demandons ou pensons pour confondre l'ennemi et ses émissaires, pour remporter des victoires, pour faire reculer les ténèbres et faire avancer le royaume de Dieu, pour le salut et la délivrance des pécheurs.

En terminant je voudrais encore vous donner quelques témoignages de ceux qui ont reçu ce revêtement de puissance pour vous convaincre de la réalité d'une telle expérience.

Si Dieu a pu la donner à quelques uns, il peut le faire pour tous aujourd'hui.
« Pendant 13 ans, écrit Evan Roberts, j'avais prié pour obtenir le don de l'Esprit, et voici comment je fus conduit à prier. Un soir, un des diacres nous dit : « N'oubliez pas d'être toujours fidèles. Pensez un peu, si l'Esprit venait visiter l'église et que vous soyez absent ce jour là ! Souvenez-vous de Thomas.  Quelle perte immense fut la sienne en ce premier dimanche de la résurrection !» 
Sur ce, je résolus à tout prix d'obtenir ce don du Saint-Esprit. Aussi, quel que fût le temps ou les circonstances, j'assistais régulièrement à toutes les réunions. Bien souvent, quand je voyais mes camarades sauter dans leurs barques sur la jetée, j'étais tenté de filer avec eux ; mais non !
Je devais m'en tenir rigoureusement à ma résolution, et je suivais mon chemin sans jamais m'en détourner. C'est ainsi que je suivis toutes les réunions de prière, sans jamais en manquer, pendant 10 ou 11 ans, priant inlassablement pour le Réveil.
C'était déjà l'Esprit qui me poussait à agir de la sorte.

A une certaine réunion du matin, l'évangéliste pria en ces termes : « Oh ! Seigneur, courbe-nous, je t'en supplie ! »
Et l'Esprit sembla dire alors à Roberts: « Voilà justement ce dont tu as besoin : être courbé ! »
Et il décrit ainsi l'expérience qui suivit: « Je sentis comme une force vivifiante pénétrer en moi, et comme elle augmentait de plus en plus, il me semblait que mon cœur  allait éclater. Tout mon être était comme en ébullition, tandis que le verset familier  de Romains 5/8 résonnait sans cesse au fond de mon cœur: « Dieu a fait éclater son amour envers nous... »
Je tombai à genoux devant mon siège et, tout en sueur, je laissai mes larmes couler abondamment. Il me semblait que mon sang lui même s'échappait de mes veines. »
Tandis que ses amis s'approchaient de lui pour l'aider dans sa détresse, il s'écria : « 0 Seigneur, courbe-moi, courbe-moi, je t'en prie ! »
Alors ce fut la manifestation grandiose de la gloire divine.
« Après que j'eus été courbé, poursuit-il, une vague de paix ineffable descendit en moi, tandis que la congrégation chantait doucement : « J'entends Ta voix bénie ».
A l'écoute de ce chant, j'étais transporté au jour du jugement. Je pensais aux innombrables âmes qui devraient être courbées en ce jour terrible, et je pleurais à cette pensée. Dès lors, le salut des âmes devint ma principale préoccupation, le fardeau de mon cœur.
Un désir suprême me consumait, celui de parcourir tout le Pays de Galles avec le message du salut, et j'aurais voulu même, si cela avait été possible, payer Dieu pour le privilège d'un pareil ministère ! »
Telle fut l'expérience d'Evan Roberts, ce serviteur honoré de Dieu, l'instrument du grand Réveil du Pays de Galles.


Ecoutons le témoignage de John Wesley :
« Vers trois heures du matin, tandis que nous nous attardions ensemble dans la prière, la puissance de Dieu descendit soudain sur nous, à tel point que plusieurs se mirent à crier dans l'excès de leur joie, et certains tombèrent sur le sol. Quand nous eûmes quelque peu recouvré nos sens après cette stupéfiante visitation divine, conscients de la majesté de cette Présence parmi nous, nous élevâmes la voix d'un commun accord, dans l'adoration, en disait : « Nous te louons, ô Dieu ! Nous te reconnaissons comme notre unique Seigneur. »


Ecoutons encore le témoignages de Christmas Evans: « J'étais las de mon propre cœur, si froid et indifférent à l'égard de Christ et de Son sacrifice, à l'égard de l'œuvre du Saint-Esprit, las de ce cœur glacé, tant en chaire que dans le secret de ma chambre, à l'heure de l'étude de la Parole et de la prière. Quinze ans auparavant, j'avais connu, comme les disciples d'Emmaüs, ce cœur brûlant au-dedans de moi tandis qu'Il cheminait avec moi sur la route de la vie.
En un jour inoubliable, tandis que je gravissais une colline, je me sentis contraint de me mettre à prier, bien que mon cœur fût aussi sec qu'à l'ordinaire et mes pensées aussi tournées vers les choses de ce monde. Ayant commencé à invoquer Dieu au Nom de Jésus, je sentis bientôt que des liens se dénouaient en moi, que mon ancienne sécheresse et ma dureté de cœur se fondaient, comme si des montagnes de glace et de neige étaient soudain dissoutes au souffle tiède du printemps.
Alors une confiance nouvelle naquit en mon âme quant à la promesse du Saint-Esprit. Je sentis mon être entier comme affranchi d'un affreux esclavage ; mes larmes se mirent à couler abondamment et je fus contraint de crier à Dieu pour qu'Il m'accordât la grâce de Sa présence, qu'Il restaurât mon âme, et renouvelât en moi la joie de Son salut. J'intercédai alors pour toutes les églises et pour les pasteurs de la région, les nommant tous.
Ce combat se poursuivit pendant trois heures consécutives ; c'était comme une vague suivant l'autre, passant et repassant sur mon esprit, jusqu'à ce que tout mon être fût anéanti par l'intensité de la lutte « à grands cris et avec larmes ». Ainsi je me livrai, sans réserve à Christ, corps et âme, dons et travaux, tout ce qui me restait de vie ici bas et je fis du même coup l'abandon de tous mes soucis à mon Sauveur.
A partir de ce jour mémorable, je m'attendis à voir la bonté du Seigneur opérer dans les églises comme en moi même. Au cours de la première réunion qui suivit cette expérience, je me sentis comme transporté hors des régions stériles de la sécheresse spirituelle dans les champs verdoyants des promesses divines. Je connus de nouveau, comme aux anciens jours, le combat dans la prière et l'anxiété à l'égard de la conversion des pécheurs.
Je « tenais » à nouveau les promesses de Dieu !
A mon retour dans ma paroisse je pus constater que l'Esprit était aussi à l'œuvre parmi mes frères d'ANGLESEA, particulièrement chez deux des diacres qui reçurent un puissant esprit de prière et de supplication, s'attendant à Dieu pour Sa visitation bénie et pour qu'Il rendit effective la Parole de Sa grâce pour le salut des pécheurs. »
C'est ainsi que, « fortifié avec force dans l'homme intérieur », animé d'un nouvel esprit, cet homme de Dieu put travailler dès lors avec une énergie renouvelée. Son service fut accompagné des riches bénédictions d'En Haut. Dans l'espace de deux ans, les annexes d'ANGLESEA passèrent de 6 à 20, et 600 convertis furent ajoutés à l'église dont il était le conducteur.

C'est ainsi que Dieu réveilla des héros qui remportèrent de grandes victoires en son nom!

Ephésiens 3/20-21:" Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles! Amen!"