samedi 20 octobre 2012

De qui aurai-je peur?




Psaumes 27/1: 
"De David. L'Éternel est ma lumière et mon salut: de qui aurais-je crainte ? 
L'Éternel est le soutien de ma vie: de qui aurais-je peur ?"

Introduction: 
Quelle grâce Dieu nous accorde en nous permettant de placer notre confiance en lui. Il est la plus sûre assurance qui soit et le rocher immuable, qui ne change pas.Tous ceux et toutes celles qui ont un jour placé leur confiance ailleurs qu'en Dieu ont été un jour où l'autre déçus et ont récolté de l'amertume dans leur cœur. 
A travers ce psaume nous découvrons au verset 1, deux affirmations qui jaillissent d’un cœur qui a mis toute sa confiance en Dieu.

Qui mieux que David peut exprimer cette confiance réelle et affirmer la protection de Dieu sur sa vie. Il en a vu des ennemis venir le traquer au fond des rochers et au cœur du désert. 
Et, combien de fois Dieu lui a permis de fuir des situations où l'injustice qui le poursuivait aurait sans aucun doute porté atteinte à sa vie. Mais, toujours, il en est sorti victorieux!

1- Quelle est mon assurance? 
Au verset 2, David déclare: "Quand des méchants s'avancent contre moi, pour dévorer ma chair, ce sont mes persécuteurs et mes ennemis qui chancellent et tombent." 

Mais en réalité, quand est-il pour toi ? 
Détiens-tu cette même assurance dans ton cœur? 
L’Éternel, constitue-t-il le seul bien et le seul soutien de ta vie ? 
Ou as-tu choisi d’autres soutiens qui te semblent plus efficaces et peut être moins exigeants que Dieu ?
T'arrive-t-il encore de vivre dans la crainte et la peur du lendemain ?

Si malheureusement toutes ces questions te conduisent à la conclusion que tu n’as pas pris l’Éternel comme soutien, qu'il n'est pas le fondement sur lequel repose toute ta vie alors il te faut prendre une décision rapidement, et agir vite pour remédier à cette malheureuse situation.

Lisons ensemble la parabole de Matthieu 7/24-27: "C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n’est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc. Mais quiconque entend ces paroles que je dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande."

A l’exemple de David, nous devons remettre sans cesse notre situation, nos circonstances, notre vie entre les mains de notre Créateur, en croyant qu'il n’est pas aveugle et insensible à notre situation, à tout ce que nous vivons et traversons. 

Néanmoins nous n'ignorons pas que Satan l’ennemi de nos âmes aime bien nous faire croire que nous sommes seuls dans les situations que nous vivons et que Dieu nous a laissés tomber, qu'il s'est détourné de nous. Mais tout cela est absolument faux !
Jean 8/44: "Il (Satan) a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge."

Ce que Dieu souhaite, c'est que nous reprenions courage et que nous soyons déterminés à exécuter le geste spirituel de lui donner notre confiance car l’ennemi sait qu'à l’instant où nous effectuerons ce choix crucial, son temps de domination sur notre vie sera compté. 

C’est pour cela qu'il vous enverra toutes sortes d'épouvantails les bras chargés de craintes, de nouvelles inquiétantes et de paroles de malédictions qui tenteront de vous faire changer d’idée, de vous faire reculer de votre acharnement à vous confier en votre Rédempteur.
Mais résistez lui face à face et repoussez par la foi ces attaques avec courage ! 

Vous en récolterez de merveilleux fruits de paix et d’amour !
Jacques 4/7: "Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous."

Je veux demander avec vous au Seigneur de nous apprendre à nous confier d'avantage en lui afin qu'ensemble nous puissions voir l’ennemi de nos âmes reculer et fuir. 
Ce psaume m'enseigne à déclarer la réalité que ce sont "mes ennemis qui chancellent et tombent"


2- La clef d'une confiance restaurée.
Au verset 3, David poursuit en disant: "Si une armée se campait contre moi, mon cœur n'aurait aucune crainte; si une guerre s'élevait contre moi, je serais malgré cela plein de confiance."

Nous pouvons sans aucun doute dire que ces paroles sont le résultat concret d’une relation intime que David entretenait avec son Dieu. 
Aucun danger, aucune inquiétude, angoisse ne peux s’interposer entre Dieu et vous, à moins que vous permettiez à des sentiments négatifs, de prendre place.

Romains 8/38&39: "Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur."

Savez vous qu'il existe un rapport de proportionnalité dans la vie spirituelle? C'est que votre assurance grandira au fur et à mesure que vous ferez grandir votre communion avec votre Seigneur et Sauveur.

Qui ne désire pas obtenir une assurance ferme et solide?
Si vous apprenez à vous confier en Dieu et en ses promesses, elles se transformeront en un puissant stimulant et vous communiqueront une véritable sérénité.

Dans ce monde où la solitude prend de plus en plus de place et où règne l'indifférence et même parfois la violence, savoir que l’Éternel peut et veut devenir le soutien de notre vie cela apporte à notre âme un espoir qui ne sera jamais déçu. 

Pourquoi vous débattre seul au milieu de vos peurs, de vos craintes alors que Dieu est tout à fait prêt à intervenir si vous lui en laisser la possibilité? 
Une vie sans Dieu c'est ce qui existe de plus terrible sur cette terre.

Mais que pouvons nous penser de ce que doit ressentir une personne qui après avoir connu Dieu vit indépendamment de lui comme s'il n'existait pas?
Cet individu expérimentera sans aucun doute, la séparation de celui ou celle qui remplissait le vide de son existence, il essuiera la perte de tous les biens qui constituaient ses véritables richesses (les biens célestes). En solitaire, cette personne devra endurer les attaques d’une maladie irréversible qui permettra la victoire de la Mort. Car seul, il ou elle devra traverser, la vallée de l’ombre des trépassés.
En solitaire, elle devra subir les assauts cruels des remords et des regrets, qui comme des chiens enragés, viendront mordent cette âme perdue. La douleur cuisante d’intentions et promesses non tenues, de rêves brisés, d’attentes déçues et d’amour gâché lui ouvrira des plaies où la putréfaction régnera en maîtresse.
A cet endroit, plus de guérison possible, plus d’espoir permis, non plus.
Seul, dans cet univers glacial des sans-Dieu, l’esprit de cette personne sera enfermé dans un cachot, où les larmes, pour l’éternité, brûleront les joues de cet être damné.

En méditant sur ces choses cela ne vous donne-t-il pas le désir de partager une telle belle assurance à tous ceux qui vous entourent ?
Que le Seigneur vous donne à réaliser que sa Présence est le don le plus précieux qu'il vous a donné en Jésus-Christ. 
Puissiez-vous dire le plus simplement possible: Seigneur, je veux être docile et soumis à ta parole et à ta voix, afin que je puisse rester sensible à ta volonté pour continuer à bénéficier de ta présence dans ma vie.


3- Approfondir les choses.
Du verset 4 au verset 6, David poursuit: "Je demande à l'Éternel une chose, que je désire ardemment: Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l'Éternel, pour contempler la magnificence de l'Éternel et pour admirer son temple. Car il me protégera dans son tabernacle au jour du malheur, Il me cachera sous l'abri de sa tente; Il m'élèvera sur un rocher. Et déjà ma tête s'élève sur mes ennemis qui m'entourent; J'offrirai des sacrifices dans sa tente, au son de la trompette; je chanterai, je célébrerai l'Éternel." 

Aujourd'hui, alors que nos yeux se portent sur ces paroles,  pouvons-nous demander au Seigneur de nous sonder au plus profond de nous même?

Est-ce que nous souhaitons ardemment  mieux le connaître ? 

Approfondir davantage notre relation, notre communion?

Ou bien laissons-nous «d’autres priorités» prendre le dessus, de sorte que notre désir de s’approcher de lui s’atténue parce que nous avons permis à l’indifférence de prendre place?

Frère, sœur et amis, sachez que le croyant possède ce privilège immense de pouvoir entrer à tout instant de la journée dans ce "temple spirituel" où se trouve la présence de Dieu.

Mais peut être en avez-vous perdu l'accès? 
Ou n'en connaissez-vous pas la route?
Comment parvenir  à trouver cet accès qui nous conduit au Dieu de notre amour ?
Le plus simplement possible!

Que vous soyez au travail, à la maison, en train de tondre votre gazon, de laver la vaisselle, ou de serrer dans vos bras le bébé qui pleure au milieu de la nuit, il est toujours possible de parler à votre Créateur, comme à un ami.

Où que vous soyez, peu importe l’endroit où vous vous trouvez, Dieu s’y trouve aussi.
Le Divin Maître espère patiemment un signe de votre part, une invitation à participer activement dans tous les aspects de votre vie. Mais attention, il ne faut pas le confondre avec une sorte de génie attendant notre claquement de doigts, pour agir, réaliser tous nos moindres désirs!

L’Éternel des armées demeure là, simplement, comme un ami, un Père, désireux de partager vos moments, tristes ou joyeux, rempli d’activités ou tranquille dans un coin de salon.
Il souhaite que vous lui laissiez une place au milieu du déroulement de votre vie, afin qu'en sa présence, vous soyez soustrait pour un temps, aux malheurs de ce monde, aux attaques de l’accusateur des frères.

Car en développant chaque jour, une communion intime avec votre Créateur, il vous rendra de plus en plus victorieux face à l’ennemi.

Comment cela pourrait-il se produire?

Simplement parce que dès le commencement, vous aurez été instruits à vous appuyer sur Dieu au lieu de ne compter que sur votre faible force ou sur l'aide humaine.
De plus cette communion, vous conduira dans une louange continuelle envers votre Dieu et cela peu importe les circonstances de votre existence.
Vous en aurez terminé alors avec l'insatisfaction que vous fait remonter continuellement la chair et ses désirs toujours inassouvis. Vous apprendrez à vous maintenir dans cette atmosphère spirituelle où la bénédiction de sa présence coulera à flot empêchant les vagues d’amertume et de désespoir de submerger votre âme!

Verset 7 à 10: "Éternel! Écoute ma voix,  je t'invoque: Aie pitié de moi et exauce-moi ! Mon cœur dit de ta part: Cherchez ma face! Je cherche ta face, ô Éternel! Ne me cache point ta face, ne repousse pas avec colère ton serviteur! Tu es mon secours, ne me laisse pas, ne m'abandonne pas, Dieu de mon salut! Car mon père et ma mère m'abandonnent, mais l'Éternel me recueillera." 

Dans ce monde, à un certain moment, vous vivrez une situation d’abandon. L'abandon c'est l'action d’abandonner, de quitter, de renoncer. Abandonner c'est quitter de façon définitive. C'est  cesser d’aider, de soutenir. 

Cette circonstance de délaissement viendra peut-être d’un être aimé qui disparaîtra de votre vie, un employeur qui mettra un terme à une association avec lui, une amitié qui s'effilochera par le temps et l’indifférence.
Tout cela demeure une expérience très pénible à vivre car expérimenter un rejet reste un évènement que l’on désire éviter à tout prix.
Pour ce faire, certaines personnes prendront tous les moyens nécessaires pour retarder le plus longtemps possible cette éventualité. Elles accepteront de grands compromis, accepteront bien des préjudices, mais elles savent, au fond d’elles-mêmes, qu'elles devront y faire face.

Tentez d’imaginer un seul instant, comment un petit enfant ou une petite fille fragile peut vivre cette situation de séparation, de désengagement. Combien le monde des adultes peut lui paraître alors hostile et dénué de sentiment.
Car un enfant aime sans condition et de tout son cœur. 
Peu importe pour lui le genre de parents qui en possède la garde, aussi mauvais qu'ils soient, le lien qui l’attache à eux demeure presque indestructible. Alors, sentez son désarroi et la crainte qui envahit son cœur, lorsque l’abandon lui saisit la main pour l’entraîner loin de sa famille. Plus personne ne prend soin de lui. 
Les lieux, qui lui étaient familiers, lui sont désormais, interdits d’accès.  
Qu’il survive ou qu’il meure, personne sur cette terre ne s’en préoccupe vraiment. 
Qu’il ressente la faim ou la soif, grelottant de froid ou aux prises avec la maladie, personne ne lui accordera de l’attention. 
L’indifférence lui tiendra lieu de couverture et ses pleurs seront ses oreillers.

Peut-être que vous ne vivrez jamais une pareille situation, cependant lorsque des circonstances difficiles surgiront dans votre vie, ces versets contenus dans ce psaume sauront vous encourager.
" Toi qui m'as secouru, ne me délaisse pas ! Ne m'abandonne pas, ô Dieu, toi qui es mon Sauveur ! Si mon père et ma mère devaient m'abandonner, l'Éternel me recueillerait."

Que nos parents viennent à nous renier, coupant avec haine, cette filiation qui nous rattache à eux, Dieu se tiendra là pour nous recueillir.

Et si, du fait de notre foi, les personnes que nous aimons, nous rejettent à cause de Christ, l’Éternel des armées se révélera comme un ami, un confident, un père, une mère. 
Il parviendra à guérir nos cœurs brisés. 
Il saura remplacer nos traversins de pleurs par des oreillers d’actions de grâce. Il l’a promis et il l’accomplira !

Seigneur Dieu, alors que je fais l’expérience d’une situation d’abandon, de rejet, viens, je t’en pris, sécher les larmes silencieuses de mon âme. Je cherche en toi ma consolation. 
Ô Père de gloire, vient souffler tendrement à mon esprit tes paroles d’amour ! Toi seul sauras me relever la tête et me faire marcher sur le sentier de la victoire.

En plongeant au cœur de ce psaume, on découvre la nécessité de développer une attitude de confiance en notre Créateur car on sert un Dieu qui ne reste pas aveugle et insensible aux diverses situations que l’on traverse. L’Éternel veut vous combler par sa présence rassurante au sein de votre foyer. Il désire intervenir lorsque vous criez à lui. Dieu vous donne accès en tout temps au trône de la grâce, afin d’être secouru dans vos besoins.
En réalité, peu importe qui vous abandonnera, ami ou parent, jamais Dieu ne vous délaissera.


Conclusion:
Verset 11 -12: "Éternel ! Enseigne-moi ta voie, conduis-moi dans le sentier de la droiture, à cause de mes ennemis. Ne me livre pas au bon plaisir de mes adversaires, car il s'élève contre moi de faux témoins et des gens qui ne respirent que la violence." 
Ces paroles devraient devenir nôtres chaque jour, dès que nos yeux s’ouvrent ! 

La Bible nous rappelle, qu'il y a des personnages spirituels, qui ne guettent que la bonne occasion, pour nous faire trébucher. 
Et, souvent on leur donne cette opportunité, sur un plateau d’argent, en évoluant dans la rébellion. Non pas une désobéissance dans l’application des grands principes chrétiens, mais bien dans les petites choses de la vie courante.

En prenant soin de demander à notre Dieu, la révélation de sa volonté, dans les choix qui se présenteront pour nous aujourd’hui, l’on s’assure de marcher la tête haute, dans la victoire.
Verset 13: "Oh ! Si je n'étais pas sûr de voir la bonté de l'Éternel sur la terre des vivants!..."

Pouvez-vous concevoir une seule journée, sans avoir au fond de votre cœur, l’assurance de l’amour du Père ?
Pouvez-vous imaginer de vivre une journée entière, sans entrevoir au cours de son déroulement, une manifestation de sa miséricorde dans votre existence ?

Dans les moindres petits aspects de notre vie quotidienne apprenez à discerner l’amour du Père en action.

En voici quelques exemples:
Un rayon de soleil effleurant votre joue, la caresse du vent dans vos cheveux, les gouttes d’eau lavant les impuretés de votre environnement, la santé dont vous jouissez actuellement, la joie qui est venue remplacer la tristesse, etc. 
Toutes "ces petites attentions" devraient vous ramener à votre raison d’être: Aimez l’Éternel de tout votre cœur, de toute votre force et de toute votre pensée et le servir à l’endroit où il vous a placés et selon ses desseins bienveillants.

Verset 14: "Espère en l’Éternel ! Fortifie-toi et que ton cœur s’affermisse! Espère en l’Éternel !"

Si tu passes par des moments difficiles, mets en action, les paroles de ce dernier verset.
Confie-toi en l’Éternel qui jamais n’abandonne celui ou celle qui ose se remettre à Lui.
Peu importe le temps que cela prendra, notre Dieu répondra toujours à temps, toujours au bon moment !