mercredi 30 mai 2012

La foi et la vue...!


2 Corinthiens 5/7: "car nous marchons par la foi et non par la vue"

Introduction:
Savez-vous que l'être humain a de part sa nature physique un angle de vison très limité?
Si on compare les caractéristiques techniques de la vision de l'homme avec celle des animaux nous sommes très étonnés du résultat.
A titre d'exemples, voici quelques caractéristiques sur les champs de vision de différents animaux :
- le chat a un  champ de vision : 287°
- le lapin a un champ de vision : 360°
- le pigeon a un champ de vision est de 340° 


- la mouche, possède des yeux aux multiples facettes composés de 3 000 lentilles individuelles qui lui assurent un champ de vision de 360°. De plus, elle peut gérer 200 images à la seconde, ce qui lui permet de voir tous les mouvements comme un ralenti de cinéma. Elle peut ainsi nous repérer dès le premier geste et anticiper nos réactions… ce qui explique pourquoi elle est si difficile à attraper !


L'être humain n'a quand à lui qu'un  champ de vison de 180° environ.
En ce qui concerne la vue, nous sommes donc nettement inférieurs aux lapins et aux mouches pour ne citer que ces deux là!
Pas étonnant que nos yeux qui pourtant sont une merveille de technologie nous trompent parfois…



Notre vision du monde n'est pas du tout panoramique puisque nos yeux ne voient que 50% de ce qui se passe tout autour de nous.
C'est donc avec beaucoup d'humilité, d'efforts et de prudence qu'il nous faut traverser le monde qui nous entoure tout en gardant la pensée que beaucoup de choses nous échappent.
Si nous avions au dessus de notre tête plusieurs caméras qui filmeraient ce qui ce passe tout  autour de nous au cours d'une de nos journées et que nous visionnerions en soirée le film de chacune d'elles, nous serions certainement étonné de découvrir la somme des informations qui nous a échappés.

Lorsque l'apôtre Paul s'adresse aux chrétiens de Corinthe, il déclare cette réalité spirituelle qui doit être une évidence pour chaque croyant: "nous marchons par la foi et non par la vue" dira-t-il.
Et, si nous considérons qu'il y a au-delà des choses visibles un autre monde qui est invisible alors les choses se compliquent lourdement!

Demandez un instant, aux personnes qui vous entourent ce qu'elles voient au delà du visible. 
En posant cette question, vous découvrirez que le visible est ce qui les absorbe le plus, c'est ce qui capte entièrement leur esprit et qui est à la base de toutes leurs analyses.
Ainsi, pour la plupart d'entre elles, il n'y a de réalité que dans ce qu'elles voient.
L'homme spirituel, au contraire de ne croire que ce qu'il voit, a réalisé que les choses qui se voient ne sont qu'une image de celles qui ne se voient point.


1- Ne faut-il pas alors se demander objectivement, quelle place tient dans notre vie les  choses dites "invisibles"?
Le pouvoir qu'exerce sur notre esprit les préoccupations présentes est énorme.
Il nous pousse à fixer toute notre attention sur ce qui est pour nous le plus évident. 
L'expression qui dit qu'une chose "nous saute aux yeux" est l'image de cette vérité.

Nous fonctionnons malheureusement bien plus souvent par la vue que par la foi!

Lorsque je réalise que cette vérité est un disfonctionnement spirituel, il est important que je puisse rétablir les choses au dedans de moi.

Mais je me pose la question de savoir si parfois certaines personnes ne préfèrent pas rester ignorantes ou aveugles plutôt que de devoir affronter la réalité des choses et avouer ainsi qu'elles se sont peut-être trompées…?

Imaginez ce que devrait vivre une personne aveugle de naissance, qui depuis des années a traversé nombres de situations, rencontré une foule de personne et même a fondé une vie de couple et qui tout-à-coup se voit proposer par la médecine une opération qui est susceptible de lui rendre la vue.
Comment réagir en pensant à l'idée que la femme ou le mari que vous avez épousé et avec lequel vous vivez depuis des années n'est en réalité pas du tout à votre goût?!
Derrière cette immense déconvenue n'oublions pas tout le reste qui compose la vie: l'aspect de votre maison et de son intérieur, toute votre garde robe, le lieu où vous vivez et pire encore votre aspect personnel.
Devoir affronter ce que l'on a ignoré pendant des années peut-être véritablement déstabilisant!

Combien de personnes déclarent après des années passées dans une certaine situation:
 "j'ai enfin les yeux qui se sont ouverts!"?

J'aimerais vous poser la question suivante: Y a-t-il des choses que vous craignez de voir?

Prenons l'évangile de Matthieu 21/14 &15: "Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de Jésus  dans le temple. Et il les guérit. Mais les principaux sacrificateurs et les scribes furent indignés, à la vue des choses merveilleuses qu’il avait faites, et des enfants qui criaient dans le temple: Hosanna au Fils de David!"
Dans ce passage nous découvrons Jésus en action. Il vient de guérir des aveugles et des boiteux, c'est-à-dire des personnes avec un handicap qui entravait leur vie. A la lecture de ce passage nous ne voyons à aucun moment ces personnes se plaindre de ce que Jésus venait de les délivrer de leur fardeau.
Au contraire se sont les sacrificateurs et les scribes qui furent indignés à la vue des choses merveilleuses que Jésus avait faites.
Dans ces versets de l'évangile de Matthieu nous voyons deux types d'aveugles qui ont été guéris. Il y a avait ceux qui l'était par rapport aux choses matériels et ceux qui l'étaient par rapport aux choses spirituelles.
Mais la réaction la pire fut observée chez les sacrificateurs et les scribes qui malgré la merveilleuse bénédiction qui venait de se produire étaient en réalité indignés. Ils venaient d'ouvrir les yeux sur des années d'aveuglement spirituel tandis que devant eux se déroulait un miracle, eux étaient mécontent de parvenir à le voir.

Jean 9/39 à 41:" Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: Nous aussi, sommes-nous aveugles? Jésus leur répondit: Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste."

Devant leur réaction nous comprenons mieux cette parole de Jésus qui s'adressant au Père qui est dans le ciel dira dans Matthieu 11/25: "Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants."    


2- La foi doit vous permettre de voir des choses que vos yeux n'ont jamais pu percevoir.
Marcher par la foi n'est pas d'une grande évidence pour y parvenir vous devrez faire l'effort d'aller au delà de ce que vos yeux perçoivent. Il faudra être prêt à confronter certaines choses qui jusque-là vous étaient inconnues. Des révélations sur vous vous-même et sur vos circonstances.


 Dans le passage bien connu de la conversion de l'apôtre Paul dans Actes 9/8, il est écrit qu'après avoir reçu la révélation de Jésus-Christ dans sa vie, il se releva de terre, et, quoique ses yeux soient ouverts, il ne voyait rien; on le prit par la main, et on le conduisit à Damas.

N'est-ce pas frappant de voir dans ces lignes que cet homme au contraire de tout ce qu'on a pu découvrir dans les évangiles a été rendu aveugle?!

Nous ne connaissons pas d'ordinaire le Christ comme étant une source d'aveuglement.
Paul resta trois jours dans cet état de cécité, jusqu'à l'intervention d'un certain Ananias auquel le Seigneur avait dit: "Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car il prie, et il a vu en vision un homme du nom d’Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu’il recouvre la vue.", "Va, car cet homme est un instrument que j’ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d’Israël; et je lui montrerai tout ce qu’il doit souffrir pour mon nom."
Ananias alla et lorsqu’il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit. Et, au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue."

Pour faire naître la foi dans le cœur de Paul, Dieu fut obligé de lui fermer les yeux. 
Les trois jours d'aveuglement firent plus de travail son cœur que bien des années d'observation auraient pu accomplir.
Mais ne trouvez-vous pas étranges de voir à la suite de la prière d'Ananias des écailles tomber littéralement des yeux de Paul?


3- Arrêtons-nous quelques instants sur ces écailles…
Nous pourrions imager chacune d'elles en réfléchissant au fait que peut-être dans notre vie certaines  de nos écailles ne sont pas encore complètement tombées…!

La première pourrait-être celle du doute. 
2 Corinthiens 4/3-4: "Si notre Evangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent; pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Evangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu."
Le doute est un vaste champ où de nombreuses personnes se sont perdues!

Il y a aussi l'écaille de l'orgueil. 
L'orgueil trouble bien souvent notre vision. Il déforme les choses et n'hésite pas à grandir démesurément l'image que nous avons de nous même. Il nous aveugle sur les besoins des autres en dirigeant nos regards uniquement sur nous même.

Il y a l'écaille de la propre sagesse.  
Paul dira aux Romains dans Romains 12/16: "Ne soyez point sages à vos propres yeux."  
Beaucoup de personnes se jugent sages pensant connaître la vérité sur toutes choses et n'ont donc plus rien à apprendre. Mais leur sagesse qui est selon le monde les conduit en réalité à la mort. Nous savons que seule la sagesse selon Dieu conduit à la vie.
1 Corinthiens 1/21: "Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu, il a plu à Dieu dans sa sagesse de sauver les croyants par la folie de la prédication."

Nombreuses sont les écailles qui peuvent recouvrir nos yeux: les écailles de jalousie, de haine, de médisance, d'indifférence, de mensonge pour ne nommer que celle-là.


4- Pour que les écailles tombent que faut-il faire?

Commencez à faire comme Paul…
D'abord il a cru. Il a mis sa foi en action.
Actes 9/6: "Tremblant et saisi d’effroi, il dit: Seigneur, que veux-tu que je fasse?"

Puis il pria et se confia dans la personne du Christ.
Actes 9/11-12: "Et le Seigneur lui dit: Lève-toi, va dans la rue qu’on appelle la droite, et cherche, dans la maison de Judas, un nommé Saul de Tarse. Car il prie"

C'est après ces choses que Paul reçut la plénitude du Saint-Esprit.
Actes 9/17: " Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t’est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m’a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint-Esprit."

Et il est écrit au verset 18:"Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue."

Quelle fut la vision de Paul à partir de ce jour?

Une vision de foi dans tous les actes de sa vie et dans le regard qu'il avait sur lui-même au pont de dire dans Ephésiens 3/8&9: "A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ, et de mettre en lumière le moyen de faire connaître le mystère caché de toute éternité en Dieu qui a créé toutes choses"


5-Conclusion:
C’est en marchant par la foi à l'exemple d'homme comme l'apôtre Paul que notre vie chrétienne prend tout son sens. Marcher par la foi veut dire s’attendre à Dieu en toute chose et vivre de plus en plus en dépendance de ses provisions.
Car marcher avec Dieu c’est "une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas."  (Hébreux 11/1)