vendredi 12 août 2011

"Vous avez besoin de vous alléger!"


Hébreux 12/1: "rejetons tout fardeau et le péché qui nous enlace si facilement, et courons avec persévérance l’épreuve qui nous est proposé"

Introduction:
La vie ressemble bien souvent à une course qu'il nous faut mener, à l'ascension d'une montagne qu'il faut gravir. Dès le plus jeune âge vous êtes propulsé dans le marathon de la vie! 



Mais sommes nous bien équipés pour mener une telle épreuve? 
Pour affronter un tel challenge?

Avez-vous déjà observé l'équipement d'un coureur de Marathon? 
De quoi est-il revêtu? 
Quels sont les éléments indispensables pour mener à bien son défi?

L'athlète est équipé en tout et pour tout d'un short, d'un T-shirt et d'une paire de tennis...Somme toute, son équipement est très sommaire...! Et jamais vous ne verrez un coureur de fond sur la ligne de départ avec autre chose que cette tenue minimum.

Savez-vous pourquoi?

Simplement parce que le défi qu'il doit relever le pousse à se débarrasser de toutes charges inutiles. Dans le domaine sportif  nous pourrions aussi diriger nos regards vers les alpinistes. Vous me direz qu'eux ont des charges importantes à transporter pour leur ascension! Mais malgré cela, ils prennent un grand soin de ne rien prendre d'inutile. Ils commencent leur périple avec juste l'essentiel du matériel pour leur escalade et rien de plus.
Dans la course de la vie c'est toujours les choses les plus superflues qui vous disqualifieront! 
Les petits détails que vous négligez, les inquiétudes et les craintes que vous transportez avec vous. Toutes ces choses deviennent vite des handicaps énormes lorsqu'il s'agit de gravir les flancs escarpés de vos obligations quotidiennes sans parler des imprévus qui peuvent se dresser au détour du sentier.

Vous  trouvez-vous au pied d'une montagne que vous savez devoir franchir?                   
Au départ d'une course qui peut être sera longue?  
Une seule attitude vous sera salutaire...! 
Déchargez-vous avant même de vous présenter sur la ligne de départ, avant d'entamer le premier mètre de votre ascension!

Le marathonien laissera au vestiaire son survêtement, son sac de sport, son baladeur Mp3 et même son porte feuille avec sa carte bleue et sa carte d'identité! Quand à l'alpiniste, il devra lui aussi se soulager d'une grande partie de son paquetage dès lors que la pente commencera à se raidir!

Dès notre plus jeune âge nous avons été enseignés à accumuler tous les équipements utiles et indispensables pour soi-disant nous permettre d'affronter la vie. Avoir un bon travail pour garnir le plus possible notre compte en banque. Essayer de posséder un bien immobilier pour enraciner son capital. Contractualiser toutes les polices d'assurances pour nous permettre de parer aux impondérables, etc...

Mais qui a été préparé à affronter le vol de sa voiture, l'incendie de sa maison, la douleur d'un divorce, la banqueroute financière, la perte de son conjoint, la toxicomanie de son enfant ou le mauvais mariage de sa fille?

En quoi un contrat d'assurance pourra vous être utile en face d'une telle montagne à gravir? 
Vous me direz que peut être dans certains cas l'assurance pourra couvrir certaines choses pour certains évènements mais bien vite vous découvrirez que le pourcentage de vétusté, votre franchise et les clauses écrites en tous petits caractères en bas de page de votre contrat exclut tous recours possibles!

Laissez-moi vous donner encore ce conseil spirituel: "Déchargez-vous!"

Pensez-vous que je vous incite à déchirer votre contrat de police d'assurance, de vider votre compte en banque pour dépenser votre argent dans des futilités ou que je vous pousse à vivre une vie de bohème balayant tous vos soucis par une gymnastique d'abstraction cérébrale?
La spiritualité n'a pas pour objectif  de faire des croyants des irresponsables. Au contraire lorsque la Bible nous exhorte à nous décharger, nous alléger c'est pour nous placer dans les meilleures conditions possibles pour nous aider à sortir intact et bien plus encore en vainqueur par rapport aux défis que la vie nous lance!

Alors que transportez-vous qui pourrait vous pousser à déclarer forfait au beau milieu de l'épreuve?    

Comment alléger son paquetage?
Dans votre sac vous trouverez certainement quelques kilos de soucis, de frustrations, d'anxiété et de contrariétés! Tout cela fait partie de l'équipement que la vie nous a transmis.

Mais est-ce bien utile de se charger ou de conserver toutes ces choses en vue de la course ou de l'ascension qu'il va falloir que vous souteniez? 

Matthieu 6/27: "D’ailleurs, qui de vous peut, à force de soucis, prolonger son existence-ne fût-ce que de quelques minutes?"

J'ai entendu de nombreuses fois dans mon ministère et encore très récemment des personnes me dire: "Mais je n'y arrive pas, je voudrais bien mais c'est dans mon caractère, cela doit être inscrit quelque part dans mes gènes! D'ailleurs lorsque je regarde dans ma famille on est tous comme cela! Alors comment faire pour changer, pour être délivré?"
 Je vous répondrais que malheureusement vous ne le pouvez pas parce qu'une délivrance suppose la présence d'un mauvais esprit. Elle est peut être utile dans certains cas mais la plupart du temps les personnes ont plus besoin d'un changement de mentalité que d'une délivrance.
Ne tombez pas dans le travers de faire reposer ce qui est de votre responsabilité sur les épaules de quelqu'un d'autre...! 

 En nous encourageant à nous décharger la Bible nous donne aussi le moyen d'en finir avec tous nos réflexes conditionnés qui nous poussent à toujours agir de la même façon dans les mêmes circonstances.
1 Pierre 5/7: "déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous."


En fouillant bien, vous trouverez aussi quelques kilos pesant de vos échecs passés. 
Quels poids superflu!
  
Qui n'a pas quelque part ce genre d'équipement inutile dans un recoin de sa vie?              
Mais à quoi peuvent bien servir les échecs? 

Certains diront à ne pas recommencer les mêmes erreurs! Il y a du vrai... Mais parfois en nous empêchant de recommencer là où nous avons connu un échec nous nous coupons peut être d'une possibilité de réussite!
L'échec d'un moment, dans certaines circonstances, avec certaines personnes n'est pas toujours  une base pour établir une règle!
Attention parfois ce sera même certaines personnes qui tenteront de vous ravir inconsciemment votre course en se basant sur leurs propres échecs!                                       
Vos échecs, si vous en avez, ne doivent pas être un frein à l'avancement de votre vie tout au plus un voyant qui peut se mettre à clignoter dans certaines circonstances.

Toutes ces choses que nous transportons au quotidien sont parfois de véritables handicaps, des échardes dans notre vie mais elles peuvent devenir aussi des freins puissants qui nous stoppent dans notre course.
Galates 5/7: "Vous couriez bien: qui vous a arrêtés pour vous empêcher d’obéir à la vérité?"

Il y a parfois la peur qui nous tenaille, le doute qui s'empare de nous et qui vient retirer l'essentiel de la foi nécessaire à toute entreprise: quelle soit spirituelle ou non!
Si vous  avez pour objectif d'atteindre votre sommet ou de franchir la ligne d'arrivée plutôt que de vous morfondre au pied de votre montagne sur ce qu'aurait pu être votre vie vue du sommet alors ne laissez pas ce genre de sentiment vous barrez la route de votre ascension!
Débarrassez-vous du superflu! Ne laissez pas toutes ces choses vous retirez la possibilité de connaître la joie de la victoire.
Retirez les derniers kilos qui vous embarrassent et qui sont le résultat des vos pensées mesquines ou défaitistes. Emparez-vous de la vision et de l'espérance que communique la foi. Sortez de votre mentalité étriquée et partez à la conquête de votre sommet. Commencez votre course libre de toutes les limitations auxquelles vous vous confrontez chaque jour. Vous apprendrez ainsi à dépasser vos clivages, à vaincre vos peurs et à gouter les fruits savoureux que produit la foi en action.

Un dernier conseil tout aussi important si ce n'est primordiale...!
1 Pierre 2/11: "Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme."

N'oubliez pas que le péché nous enlace facilement et que son étreinte n'a rien d'affectueux. Il a stoppé la course et ravi la victoire de bien des croyants qui avaient négligé sa puissance de destruction. 

Acceptes-tu de vider ton sac, de soulager ta marche?
                                      
Beaucoup de personnes regardent les autres comme des supporters ou au contraire comme des tueurs d'espoir. Mais ces personnes ne remportent jamais de prix, elles sont au bord du parcours ayant toujours un commentaire à faire cherchant dans la vie des autres ce qui les empêche d'avancer. 
De telles personnes ne seront jamais couronnées,  elles n'auront jamais la joie de planter le drapeau de la victoire sur le sommet de leur vie. Elles ne font que vivre la victoire par procuration ou pire s'indignent  en face de ceux qui ont abandonné trouvant toujours une raison ou un conseil après coup!
Colossiens 2/18 &19:"Que personne, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course; tandis qu’il s’abandonne à ses visions, il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, sans s’attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l’accroissement que Dieu donne."

Ne soyez pas des supporters! Entrez dans la course, gravissez votre montagne et laissez aux autres le soin d'escalader la leur!
Mais n'oubliez pas que pour passer du stade de supporter à celui de participant il va falloir abandonner votre glacière: l'endroit où vous conservez toutes sortes de mauvaises choses, le parasol qui nous représente toutes sortes de protections humaines et votre trompette (symbole de l'orgueil) dont l'utilisation attire plus le regard sur le supporter que sur le champion.  

C'est à ce prix que vous pourrez déclarer avec l'Apôtre Paul
2 Timothée 4/7&8: "J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais, la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement."