mardi 18 janvier 2011

Aller au camp de l'ennemi !

1Samuel  30/1 à 8: "Lorsque David arriva le troisième jour à Tsiklag avec ses gens, les  Amalécites avaient fait une invasion dans le midi et à Tsiklag. Ils avaient détruit et brûlé Tsiklag, après avoir fait prisonniers les femmes et tous ceux qui s’y trouvaient, petits et grands. Ils n’avaient tué personne, mais ils avaient tout  emmené et s’étaient remis en route. David et ses gens arrivèrent à la ville, et voici, elle était brûlée; et leurs femmes, leurs fils et leurs filles, étaient emmenés captifs. Alors David et le peuple qui était avec lui élevèrent la voix et pleurèrent  jusqu’à ce qu’ils n’eussent plus la force de pleurer. Les deux femmes de David avaient été emmenées, Achinoam de Jizreel, et Abigaïl de Carmel, femme de Nabal. David fut dans une grande angoisse, car le peuple parlait de le lapider,  parce que tous avaient de l’amertume dans l’âme, chacun à cause de ses fils et de ses filles. Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Eternel, son Dieu. Il dit au sacrificateur Abiathar, fils d’Achimélec: Apporte-moi donc l’éphod! Abiathar apporta l’éphod à David. Et David consulta l’Eternel, en disant: Poursuivrai-je cette troupe, l’atteindrai-je? L’Eternel lui répondit: Poursuis, car tu atteindras, et tu délivreras." 

1Samuel 30/16 à 20: "Et voici, les Amalécites étaient répandus  sur toute la contrée, mangeant, buvant et dansant, à cause du grand  butin qu’ils avaient enlevé du pays des Philistins et du pays de Juda. David les battit depuis l’aube du jour jusqu’au soir du lendemain, et aucun d’eux n’échappa, excepté quatre cents jeunes hommes qui montèrent  sur des chameaux et s’enfuirent. David sauva tout ce que les Amalécites avaient pris, et il délivra aussi  ses deux femmes. Il ne leur manqua personne, ni petit ni grand, ni fils ni fille, ni aucune chose du butin, ni rien de ce qu’on leur avait enlevé: David ramena tout. Et David prit tout le menu et le gros bétail; et ceux qui conduisaient ce troupeau et marchaient à sa tête disaient: C’est ici le butin de David." 

Introduction: 
Nous sommes sous le règne de Saül, premier roi d'Israël. Roi que Dieu avait choisi pour répondre à la demande de son peuple. Comme le Prophète Samuel vieillissait, le peuple hébreu lui demanda que l'on établisse sur lui un roi pour le juger comme il y en avait un chez toutes les nations.
Mais après quelques temps, Saül perdit le sens des réalités spirituelles que réclamait sa fonction. 
Rempli d'autosuffisance et d'orgueil, il usurpa le rôle de sacrificateur à Samuel pour satisfaire son peuple et perdit ainsi l'approbation de Dieu sur sa vie et son règne.
Sans que Saül ne le sache, Dieu envoya Samuel dans la maison d'Isaï pour oindre David, son plus jeune fils comme roi sur la nation.
Dès lors David entra à la cour du roi et bien vite sa réussite suscita de la jalousie dans le cœur de Saül. 
Le roi ira jusqu'à attenter plusieurs fois à la vie de David qui dût fuir pour se protéger. 
1 Samuel 27/1: "David dit en lui-même: je périrai un jour par la main de Saül; il n’y a rien de mieux pour moi que de me réfugier au pays des Philistins, afin que Saül renonce à me chercher encore dans tout le territoire d’Israël; ainsi j’échapperai à sa main." 

David décida de fuir dans le territoire des philistins. Il est passé à Nob chez le sacrificateur Achimelec pour récupérer l'épée de Goliath qu'il avait terrassé quelques temps auparavant.
David, accompagné de 600 hommes ralliés à sa cause arriva dans le territoire d'Akisch (signification possible: Charmeur, flatteur), fils de Maoc, roi de Gath (ville de Goliath) et se met sous sa protection.

A partir de ce moment Saül laissa David tranquille... 
1 Samuel 27/4 à 6: "Saül, informé que David s’était enfui à Gath, cessa de le chercher.
David dit à Akisch: Si j’ai trouvé grâce à tes yeux, qu’on me donne dans l’une des villes du pays un lieu où je puisse demeurer; car pourquoi ton serviteur habiterait-il avec toi dans la ville royale? Et ce même jour Akisch lui donna Tsiklag."  

Dans 1 Samuel 28, il est écrit que les philistins se rassemblèrent pour combattre Israël "le peuple de Dieu.
David qui est associé à Akisch se retrouve devoir faire la guerre à son propre peuple à coté des philistins.   
Quelle situation !!! 

Où est David, l'homme selon le cœur de Dieu? 
Actes 13/22: "J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés." 
Dans quelle situation se trouve David? 
  • Il est en fuite.  
  • Il a les armes de l'ennemi entre ses mains.  
  • Il se cache dans le territoire de ses ennemis.  
  • Il est prêt à combattre contre son propre peuple!!!

Mais béni soit Dieu, les princes des philistins vont refuser l'aide de David pensant qu'il pouvait se retourner contre eux au milieu du combat.

David décide donc de retourner à Tsiklag où il avait laissé les femmes, les enfants et tout ses biens.
Mais, pendant qu'il était parti avec les armées des philistins, les troupes des Amalécites avaient envahi Tsiklag. 

Cette armée de pillards avait détruit la ville et dérobé tout ce qui s'y trouvait.   
1 Samuel 30/1 à 3: "Lorsque David arriva le troisième jour à Tsiklag avec ses gens, les Amalécites avaient fait une invasion dans le midi et à Tsiklag. Ils avaient détruit et brûlé Tsiklag, après avoir fait prisonniers les femmes et tous ceux qui s’y trouvaient, petits et grands. Ils n’avaient tué personne, mais ils avaient tout emmené et s’étaient remis en route. David et ses gens arrivèrent à la ville, et voici, elle était brûlée; et leurs femmes, leurs fils et leurs filles, étaient emmenés captifs." 

David avait commis cinq erreurs importantes: 
  1. Il n'a pas veillé. 
  2. Il n'était plus à son poste: Habakuk 2/1: "J’étais à mon poste, Et je me tenais sur la tour; Je veillais, pour voir ce que l’Eternel me dirait" 
  3. Il agit sans consulter Dieu. 
  4. Il se laisse distraire par un combat qui n'est pas le sien. Il tombe dans le piège de l'ennemi essayera toujours de nous entraîner dans de mauvais combats pour nous détourner du véritable. (Combat contre son frère, son église, son pasteur, son époux ou épouse, ses enfants)
  5. Il n'est pas au bon endroit. 

 1 Samuel 30/4: "Alors David et le peuple qui était avec lui élevèrent la voix et pleurèrent jusqu’à ce qu’ils n’aient plus la force de pleurer."(Traduction français courant: jusqu'à épuisement) 

Lorsque l'ennemi passe dans une vie que reste-t-il? 
Il ne reste plus rien, à part les pleurs. Malheureusement, ils sont nombreux, ceux et celles, qui font le triste constat du passage de l'ennemi dans leur vie... 

Que reste-il de ce que Dieu leur avait donné? 
Lorsque le voleur passe, il est conseillé de faire un inventaire de nos biens pour déterminer l'objet du préjudice. 

Est-ce pour toi le temps de dresser le bilan du préjudice que l'adversaire de ton âme a causé dans ta vie?
Pouvons-nous ensemble en faire l'inventaire?

Poses-toi la question: "Est-ce qu'il me manque quelque chose?" 

1) Me manque-t-il la vie? 
 Dans la bible, Jésus déclare dans Jean 10/10: "Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance." 

Dans ce verset, Jésus parle d'une vie abondante hors du commun, extraordinaire et excellente. Le terme grec utilisé pour définir cette vie est: le "Zoé" 

Le "Zoé" c'est la vie de Dieu, une vie supérieure, une vie de l'Esprit puissante et abondante qui nous communique la nature de Dieu, sa substance et son être.

Une vie qui n'a rien à voir avec l'autre terme grec qui dans la bible définit la vie: le "Bios". 

Le "Bios" nous parle de la vie dans son sens le plus large, d'une vie matérielle et de tout ce par quoi la vie est assurée: des ressources, des richesses et des biens.
Lorsque l'ennemi passe dans une vie il ne reste que le "Bios", le "Zoé" a disparu!

L'apôtre Paul a exhorté Timothée en ces mots: 
1 Timothée 6/12: "Combats le bon combat de la foi, saisis la vie ("Zoé") éternelle, à laquelle tu as été appelé, et pour laquelle tu as fait une belle confession en présence d’un grand nombre de témoins." 

Le véritable combat est celui de la foi qui nous permet de saisir le "Zoé".
Mais ils sont nombreux les combats de la vie (du "bios") dans lesquels nous nous engageons parfois. C'est ainsi que nous perdons le véritable sens de la vie (le "Zoé"). 

Qu'est devenue cette vie de Dieu en toi, cette vie de qualité, d'abondance que Dieu désire te voir vivre? 
Jésus a dit dans Jean 7/38: "Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture." 
C'est à cette abondance de "Zoé" que Dieu t'invite. Le "Zoé" est tel un fleuve qui coule et que rien ne peut arrêter, c'est le fleuve de l'Esprit de vie. 


2) Me manque-t-il la liberté?
Lorsque Dieu nous a créé, il nous a créé parfaitement.
La liberté est une des perfections liées à notre création et cette liberté nous permet d'exercer notre libre arbitre, de faire nos choix, de décider, d'accepter ou de refuser. 
Mais notre liberté nous a été volée!!! 

Satan est venu dans le jardin d'Eden en usant d'un mensonge, d'un subterfuge, en attaquant l'homme par la tentation pour le pousser à pécher contre Dieu. Depuis ce jour les hommes continuent de penser qu'ils sont libres mais en réalité, il sont esclaves et prisonniers.

L'apôtre Pierre  dira que le péché fait de nous des esclaves: 2 Pierre 2/19: "car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui."

Nous sommes privés de notre liberté, lorsque l'ennemi passe dans notre vie. Son but est de faire de nous ses captifs! 
Qu'est devenue ta liberté? 
L'ennemi est-il passé dans ta vie? 
Te sens tu lié, prisonnier, enchaîné?

Paul parlera de cette liberté dans Romains 8/19 à 21:"Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu." 

Dis-toi que lorsque tu ne choisis plus, tu subis!

3) Dans quel état est mon couple?
Lorsque nous énumérons l'inventaire de ce que Dieu nous avait donné, il y a bien sûr notre couple. 
Ephésiens5/31: "C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair."

Le foyer est un des fondements de notre société et aussi de l'Eglise.
Le mariage est une création de Dieu pour assurer la pérennité de notre monde et aider à l'épanouissement de l'individu tout en construisant la personnalité spirituelle, émotionnelle et psychologique dans un cadre adapté, instructeur et protecteur des enfants qui naîtront de cette union.
C'est Dieu qui a créé le mariage et c'est donc lui qui en a donné les conditions de bon fonctionnement. 

Mais combien de mariages aujourd'hui sont disfonctionnels?
Combien de couples, mêmes chrétiens, fonctionnent à l'envers de la volonté de Dieu?

Le monde nous enseigne uniquement à baser le mariage sur l'amour Eros.  
Mais que devient l'amour philéo et agapé dans le cadre du mariage?

Malheureusement l'immaturité et le manque de spiritualité dans le cadre du mariage ont permis à l'adversaire de causer des dommages souvent irréversibles dans les cœurs.

Si Dieu n'est pas au centre du mariage, l'amour qui permet de dépasser toutes les crises n'y est pas non plus!
Le but du mariage c'est de créer l'unité: unité de buts, de pensées et d'esprit!
Quand cette unité fait défaut Satan a tout loisirs pour d'agir...

Une des causes de disfonctionnement dans le couple prend aussi racine dans le rôle que doit occuper chacun. (Selon Ephésiens 5 & 6):
  • Le mari ou le père: doit être le chef de la femme à laquelle il doit protection, amour, écoute et soin. Il est celui qui prend les décisions après concertation. Il doit éduquer ses enfants et les corriger. Mais sans jamais les irriter! 
  • L'épouse ou la mère: doit s'occuper de son foyer, de plaire à son mari. Elle a la responsabilité d'élever ses enfants et d'apporter au milieu de cette "organisation" tendresse et affection. 
  • Les enfants: ont aussi une attitude à avoir puisque la bible demande qu'ils obéissent à leurs parents et qu'ils honorent leur père et leur mère tout en recevant leur enseignement. 

Combien de foyers sont brisés et séparés aujourd'hui?

Lorsque l'on parle de séparation, il n'y a pas que la séparation physique mais il y a aussi la séparation émotionnelle, affective. On accepte de vivre ensemble mais on n'est jamais d'accord, on ne partage plus rien!

Satan possède au travers de la désunion un terrain tout préparé pour ses interventions aussi bien au niveau des parents que des enfants.

En s'attaquant aux bases des foyers, il détruit un des fondement principaux de la Bible et de l'Eglise.

On parle beaucoup de pardon et de réconciliation au milieu de nos églises,..., mais il serait bon que le pardon puisse s'appliquer en priorité dans nos couples et nos familles.

En ce qui concerne les femmes dont les maris ne sont pas chrétiens la Bible donne aussi des conseils précieux: 
1 Pierre 3/1 à 6: "Femmes, que chacune soit de même soumise à son mari, afin, que, si quelques-uns n’obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leur femme, en voyant votre manière de vivre chaste et respectueuse. Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est d’un grand prix devant Dieu. Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leur mari, comme Sara, qui obéissait à Abraham et l’appelait son seigneur. C’est d’elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte."

Et pour les maris Pierre rajoute: 1 Pierre 3/7:  
"Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec votre femme, comme avec un sexe plus faible; honorez-la, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières." 
Lorsque l'ennemi vient il dérobe tout, il ne laisse rien!!!

4) Dans quel état est ma vie spirituelle? 
  • Mon salut est-il en danger?  
  • Ai-je toujours autant de joie à venir à l'Église?  
  • Mon amour pour le Seigneur a-t-il baissé?   
  • Est-ce que je prie toujours avec foi et conviction?   
  • La vie de l'Esprit est-elle toujours d'actualité en moi ou est-ce que je marche de nouveau par la chair?  Les dons spirituels et mon appel au service sont-ils toujours d'actualité?  
  • Mon vieux caractère remonte-t-il parfois à la surface?  
  • La paix et la joie témoignent-t-ils toujours de la présence de l'Esprit en moi?  
  • La louange est-elle toujours dans ma bouche ou le mécontentement, les reproches et l'insatisfaction ont pris la place?  
  • Mon autorité spirituelle est-t-elle atténuée? Suis-je dans l'oppression et l'angoisse?   
  • L'unité est-elle toujours une des caractéristiques principales de ma vie ou la division, la rancune, l'esprit de vengeance, de jalousie, de calomnie et de médisance exerce désormais une influence sur moi? 

Que vas-tu faire au constat de quelque chose qui te manque ?
1 Rois 14/25 à 27: "La cinquième année du règne de Roboam, Schischak, roi d’Egypte, monta contre Jérusalem. Il prit les trésors de la maison de l’Eternel et les trésors de la maison du roi, il prit tout. Il prit tous les boucliers d’or que Salomon avait faits. Le roi Roboam fit à leur place des boucliers d’airain, et il les remit aux soins des chefs des coureurs, qui gardaient l’entrée de la maison du roi."

Roboam abandonna l'éternel lorsque son royaume s'affermit. Schischak roi d'Egypte monta alors contre Jérusalem et déroba tous les trésors de la maison de Dieu (500 boucliers d'or). 

Comment va réagir Roboam?
Il va essayer de sauver les apparences!
Roboam remplaça les boucliers d'or par des boucliers d'airain usant d'illusion et de dissimulation. 

2 Timothée 3/5: "ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force."    
David va agir autrement! 

1 Samuel 30/6: "Mais David reprit courage en s’appuyant sur l’Eternel, son Dieu." 

Il dit au sacrificateur Abiathar 1 Samuel 30/7: "Apporte-moi donc l’éphod!" 
 Dieu seul peut t'encourager, t'accorder la victoire et la délivrance!
Le temps de pleurer et de s'angoisser est passé! 

1 Samuel 30/8: "Et David consulta l’Eternel, en disant: Poursuivrai-je cette troupe? L’atteindrai-je? L’Eternel lui répondit: Poursuis, car tu atteindras, et tu délivreras." 
1 Samuel 30/9: "Et David se mit en marche, lui et les six cents hommes qui étaient avec lui." 

Au verset 16, il est dit que les Amalécites mangeaient, buvaient et dansaient à cause du grand butin qu'ils avaient enlevé.
Le Diable se réjouit, il est en fête car il a dépouillé la maison de Dieu, ton foyer, ta vie et celle de tes enfants.
Mais il ne sait pas ce qu'il l'attend!
Les David ont repris courage, l'homme qui dansait devant l'arche de l'Alliance rempli de l'Esprit de Dieu est de nouveau debout pour combattre comme du temps de Goliath.
        Il est descendu dans le camp de l'ennemi pour reprendre ce qui lui a été volé!!! 
        Veux-tu être un David ? 

        1 Samuel 30/19: "Il ne leur manqua personne, ni petit ni grand, ni fils ni fille, ni aucune chose du butin, ni rien de ce qu’on leur avait enlevé: David ramena tout." 
        Lève-toi! Et Appuis-toi sur ton Dieu! 

        Dispose ton cœur au bon combat et considère tout ce que l'ennemi t'a volé et reprends possession des dons de Dieu. 

        Matthieu 16/18: "Je bâtirai mon Église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle."
        Laisse-toi conduire par l'Esprit qui était en David et déclare avec lui: 
        Psaumes 9/4: "Mes ennemis reculent, Ils chancellent, ils périssent devant ta face." 
        Psaumes 56/10: "Mes ennemis reculent, au jour où je crie; Je sais que Dieu est pour moi."