jeudi 23 décembre 2010

Quand la confiance manque!

Psaumes 37/5: "Recommande ton sort à l'Eternel, Mets en lui ta confiance, et il agira."

Introduction:
Une des premières relations qui doit s'établir entre le croyant et Dieu est une relation de confiance.
La vie par la foi réclame que nous nous abandonnions au Seigneur et que nous acceptions volontairement de tout remettre entre ses mains.
Cet abandon n'est en rien déraisonnable puisqu'il est basé sur la confiance et la connaissance que nous avons de Dieu.
N'y a-t-il pas dans votre vie certaines choses
qu'il vous est difficile de confier à Dieu,
de lui laisser la possibilité de se saisir
et ainsi d'intervenir comme il le veut?

Nous avons tous l'habitude de dire que la confiance est quelque chose qui se mérite et qu'il n'est jamais bon de donner sa confiance à n'importe qui.

1) Un processus à inverser.Le monde dans lequel nous vivons est plein de trahison, d'infidélité, de tromperie, de déloyauté et beaucoup ont été blessé par des personnes qui n'étaient pas dignes de confiance.
Voilà pourquoi nombreux sont ceux et celles qui vivent dans la méfiance et se protègent ainsi de nouvelles déceptions en endurcissant leur cœur.
Ils vivent derrière des murs de protections qui sont aussi des murs d'enfermement qui bouchent leur horizon spirituel et entravent l'action de Dieu dans leur vie et au travers de leur vie.  
La mission de Dieu au travers de son Esprit Saint est donc de vous aider à guérir de vos blessures pour vous permettre ensuite de parvenir à redonner votre confiance.

La confiance restaurée est le signe que la blessure est guérie!


2) Signification réelle de la confiance.
 Henry de Montherlant a dit que: "La confiance est une des possibilités divines de l'homme."
La confiance n'est pas une caractéristique humaine. Elle vient de Dieu puisqu'elle découle d'une valeur purement spirituelle: la foi.
Manquer de confiance, c'est manquer de foi!

Quand la confiance manque, la bénédiction n'arrive pas, le ciel semble fermé et notre vie demeure stérile et bloquée.
Mais, lorsque nous mettons en marche notre confiance, nous permettons à Dieu d'agir et d'intervenir. "Mets en lui ta confiance, et il agira!"Dieu éprouve bien souvent notre foi en testant de quelle façon nous lui attribuons notre confiance d'une façon directe ou au travers des instruments qu'il s'est choisi.


3) Deux grandes raisons du manque de confiance.
Ainsi pour certains, c'est une déception, une trahison qui les empêche de rétablir la confiance et pour d'autres c'est parce qu'ils ont une confiance tellement démesurée en eux même qu'ils n'arrivent pas à se confier aux autres. La peur accompagne les uns et l'orgueil les autres.
Il est donc urgent dans ces deux cas que Dieu intervienne!
Lorsque Jésus va intervenir dans la vie de ses premiers disciples, il va être confronté à ce problème.
Mais il était important et essentiel qu'il obtienne leur confiance avant même de commencer, d'entreprendre quoique ce soit avec eux.

a) Dans la vie de Simon-Pierre. 
Dans l'évangile de Luc 5/1-11 nous découvrons Jésus qui vient au contact d'une équipe de pécheurs: Simon, son frère André et leurs deux associés Jacques et Jean. Ils revenaient tous ensemble de la pêche et c'étaient pour eux la fin d'une dure nuit de travail...
Ils étaient revenus bredouilles et avaient passé la nuit entière sans capturer le moindre poisson. Le résultat de tous leurs efforts n'avait rien donné.
Ils avaient certainement pensé que les choses allaient se dérouler autrement. L'association qu'ils avaient établie entre eux était faite pour leur permettre d'augmenter leur chance de capturer plus de poissons.
On peut penser que d'associer nos efforts finira par porter du fruit.
Mais le résultat parlait de lui-même...
Il semblait bien que cette nuit là, la mer entière avait été vidée de tous ses poissons.
Leur entreprise allait au plus mal et leurs bateaux vides témoignaient de l'inquiétude qui était dans leur cœur.
Il ne leur restait plus qu'à laver leurs filets et à rentrer chez eux, quand Jésus monta dans la barque de Simon et lui demanda de s'éloigner un peu de terre...

Il n'est pas toujours facile de voir Jésus monter dans notre barque.

Ce qu'il nous arrive de définir comme étant notre propriété la plus privée n'est en aucun cas impénétrable pour Jésus.
Sans y être invité, Jésus monta dans la barque de Simon...
Aucune vie n'est impénétrable pour le Seigneur, Christ monte dans toutes les barques, mais peu de personnes acceptent de s'éloigner un peu de terre!
Prendre du recul par rapport aux choses terrestres et aux préoccupations orientées uniquement vers les choses matérielles est une des premières leçons que le Christ désire nous enseigner.
Simon et ses amis devaient réaliser une des plus grandes vérités que le Christ a enseigné:  
Matthieu 6/33: "Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus."

L'obéissance de Simon, à la parole de Jésus, va l'entraîner dans une expérience dont il ne soupçonne même pas la teneur et encore bien moins la finalité!
Alors que la barque est éloignée du bord, Jésus s'assoie et commence à enseigner la foule qui l'avait suivi jusque dans ce lieu.
Simon est alors aux premières loges, pour écouter les paroles de Jésus. Quelle grâce que d'écouter le Christ enseigner.
Les mots qu'il apporte, le message qu'il annonce sont à la fois porteurs de beaucoup d'espoir et la puissance qui se dégage de Jésus ne laisse personne insensible.  
Simon devait certainement se sentir honoré d'avoir pu être utile à Jésus mais au moment où il pense que le Seigneur a fini son discours et qu'il s'apprête à le reconduire au bord, Jésus lui dit: "Avance en pleine eau, et jetez vos filets pour pêcher."   

Avec Christ il n'y a qu'un pas entre la théorie et la pratique!

Et voilà Simon qui se retrouve interpellé et mis dans une situation qui suscite en lui une vive réaction.
"Simon lui répondit: Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre"Il n'est pas difficile de comprendre qu'au travers de ces mots, Simon met en avant sa connaissance de la pêche et la confiance qu'il a dans ces capacités.
Il oppose instantanément sa raison aux paroles du Christ démontrant ainsi une confiance qui n'est pas encore réellement établie.

Sa foi a besoin d'être réveillée...
Pour Simon comme pour nous, il nous arrive souvent de faire des constats d'échec dûs au manque ou à l'absence de résultat. La vie nous entraîne parfois dans certaines faillites: familiales, sentimentales, professionnelles.      
Comment repartir, de quelle façon pouvons nous rebondir et nous réinvestir dans la vie?

Simon a dit: "Nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre."D'autres disent: "J'ai fait tout ce que j'ai pu."
Pendant que certains murmurent: "je me suis fait une raison..."
Nous avons tous de bonnes raisons de rétorquer
pour éviter de souffrir de nouveau...

Mais Simon va dépasser sa propre analyse et décider, sans grande conviction, d'accomplir la parole de Jésus:"Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre mais, sur ta parole, je jetterai le filet." 
Sans même qu'il s'en rende compte, Jésus a conduit Simon à l'endroit où il venait de connaître précédemment l'échec.
Avec Christ il n'est pas question de passer à autre chose et oublier ce que nous avons raté, nos revers et nos insuccès.
Les domaines dans lesquels vous avez échoué sont pour le Seigneur les meilleurs terrains pour vous révéler sa toute puissance.
Acceptez d'être placé devant vos impossibilités et laissez Dieu se charger du reste.Luttez contre les apparences qui provoquent en vous des réticences et permettez à votre foi de s'appuyer sur l'invisible et non sur le visible, sur le spirituel et non sur les ressentis.
Le résultat d'une confiance qui s'établit sur le Seigneur est souvent un résultat miraculeux.

Cette confiance produit l'obéissance à la parole du Christ qui entraîne des conséquences inattendues puisqu'elles viennent renverser nos propres impossibilités.

Ayant jeté le filet: "Ils prirent une grande quantité de poissons, et leur filet se rompait. Ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l’autre barque de venir les aider. Ils vinrent et ils remplirent les deux barques, au point qu’elles enfonçaient."   

Le plus important n'est pas la pêche miraculeuse en elle même!

Elle n'a été qu'un moyen que Dieu a utilisé pour parvenir à toucher le cœur de Simon et de ses amis.
L'essentiel c'est qu'à la suite de ce prodige, ils réalisent l'état de leur cœur devant la Sainteté du Christ.
Simon avant de devenir Pierre devait apprendre à ne plus compter sur lui-même et sur ses propres ressources, ne plus regarder aux apparences qui trompent et entravent la foi mais à s'abandonner avec confiance dans la volonté du Christ pour sa vie.

Le résultat d'une telle expérience fut qu'après avoir ramené les barques à terre, ils laissèrent tout, et le suivirent.

b) Dans la vie de Moïse.Moïse comme Simon Pierre avait aussi un problème de confiance.
Il avait connu un échec important qui avait laissé des traces profondes dans son cœur.
Mais son problème n'était pas qu'il avait une trop grande confiance en lui-même. Au contraire, la confiance qu'il avait en lui-même était anéantie à la suite de l'épisode d'Exode 2/11 à 15 où il tua un égyptien qui frappait un hébreu.
La conséquence de son geste allait le conduire à fuir l'Égypte où pourtant un avenir radieux se projetait devant lui.
C'est après 40 années de fuite que Dieu va se révéler à lui au travers du buisson ardent.

Mais dans quel état Moïse se trouve-t-il?
Alors que Dieu lui révèle la mission pour laquelle il l'appelle nous découvrons Moïse qui va chercher dans les autres des raisons suffisantes pour ne pas affronter son propre manque de confiance en Dieu et ainsi tenter de contourner la volonté du Seigneur.
Exode 4/1:"Moïse répondit, et dit: Voici, ils ne me croiront point, et ils n’écouteront point ma voix. Mais ils diront: L’Eternel ne t’est point apparu."

Il faudra que Dieu réalise deux prodiges miraculeux pour que Moïse accepte d'avoir confiance en Dieu. Il fut convaincu au travers de la transformation de son bâton en serpent et de la guérison instantanée d'une lèpre qui s'attacha à sa main.
Mais si sa confiance en Dieu s'établissait peu à peu, il n'avait pas toujours pas confiance en lui-même.
Et c'est sur ce manque de confiance qu'il s'appuya pour contourner une deuxième fois la volonté du Seigneur.
Écoutez ses arguments:

Exode 4/10 à 17: "Moïse dit à l’Eternel: Ah! Seigneur, je ne suis pas un homme qui ait la parole facile, et ce n’est ni d’hier ni d’avant-hier, ni même depuis que tu parles à ton serviteur; car j’ai la bouche et la langue embarrassées.
L’Eternel lui dit: Qui a fait la bouche de l’homme? Et qui rend muet ou sourd, voyant ou aveugle? N’est-ce pas moi, l’Eternel?
Va donc, je serai avec ta bouche, et je t’enseignerai ce que tu auras à dire.

Moïse dit: Ah! Seigneur, envoie qui tu voudras envoyer.
Alors la colère de l’Eternel s’enflamma contre Moïse, et il dit: N’y a-t-il pas ton frère Aaron, le Lévite?
Je sais qu’il parlera facilement. Le voici lui-même, qui vient au-devant de toi; et, quand il te verra, il se réjouira dans son coeur.
Tu lui parleras, et tu mettras les paroles dans sa bouche; et moi, je serai avec ta bouche et avec sa bouche, et je vous enseignerai ce que vous aurez à faire.
Il parlera pour toi au peuple; il te servira de bouche, et tu tiendras pour lui la place de Dieu. Prends dans ta main cette verge, avec laquelle tu feras les signes
." 
Avez-vous remarqué combien que la colère le l'Eternel s'enflamme contre Moïse et contre toutes les excuses qu'il cherche pour se détourner de ce que Dieu lui demande?

Le manque de confiance en vous-même ne sera jamais pour Dieu une raison suffisante pour que vous prétextiez de ne pas pouvoir accomplir sa volonté.

Moïse a dû apprendre que lorsque Dieu appelle pour faire sa volonté, il comble aussi nos propres lacunes et défaillances.

Conclusion:
Ces deux exemples de la paroles de Dieu sont là pour nous rappeler que deux raisons principales peuvent nous placer dans une situation de conflits ou de blocage vis-à-vis de Dieu.
La première c'est lorsque nous avons une trop grande confiance en nous même et la deuxième c'est lorsque nous avons un manque de confiance en nous.
Chacune de ces deux choses vient éteindre ou annihiler la seule et véritable confiance que nous devons avoir: la confiance en Dieu.
Beaucoup de personnes sont stoppées dans leur vie spirituelle parce qu'elles ne réalisent pas que ces deux choses les enferment plus qu'elles ne les protègent.
Votre véritable problème n'est pas tant de parvenir à mettre de nouveau votre confiance en vous-même ou en d'autres personnes, mais de parvenir à réellement la mettre dans la personne du Seigneur qui jamais n'abandonne, ne déçoit, ni ne trahit.
Si vous aspirez à voir un changement s'opérer en vous et autour de vous alors commencez à mettre ce verset en pratique dans votre vie.


"Recommande ton sort à l’Eternel, 
Mets en lui ta confiance, 
et il agira."

Et laissez une fois pour toute le Seigneur prendre en main toute votre vie...
Eric Tabarly: "La confiance est un élément  majeur: sans elle, aucun projet n'aboutit."