lundi 20 décembre 2010

On récolte toujours ce que l'on s'aime!


Osée 8/7: "Puisqu’ils ont semé du vent, ils moissonneront la tempête"
Galates 6/7: " Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi."
2 Corinthiens 9/6: "Sachez-le, celui qui sème peu moissonnera peu, et celui qui sème abondamment moissonnera abondamment."


Introduction:

Un homme était chez son coiffeur et lui disait qu’il allait faire un voyage jusqu’à Washington et voir le Président des USA.
Le coiffeur qui était un critiqueur lui dit, « Washington ? C’est justement la ville où il ne faut pas aller et ne prenez pas telle compagnie aérienne, la nourriture n’est pas bonne, et il y a toujours trop de monde, en plus vous n’approcherez pas à des kilomètres du Président, vous allez perdre votre temps et votre argent ! »
Quelques semaines plus tard, le client est revenu chez ce coiffeur et lui a dit, « J’ai été à Washington, j’ai pris cette compagnie aérienne, la nourriture était bonne et les sièges confortables. Vous étiez dans l’erreur. La ville est belle et captivante. Et non seulement j’ai visité la ville, mais j’ai pu aller voir le Président et il m’a même parlé personnellement, et il a mis sa main sur mon épaule ! »
Le coiffeur n’en revenait pas et dit au client:
« Et Qu’est-ce qu’il vous a dit ? »
« Quand il a mis sa main sur mon épaule il m’a dit : « Mon ami, qui est votre coiffeur ? Vous avez la coupe de cheveux la plus affreuse que j’ai jamais vue ! »

Cette anecdote est une illustration évidente du fait que l'on récolte toujours ce que l'on sème!
Que ce soit en actes, en paroles ou en pensées cette loi spirituelle s'applique indépendamment de notre volonté.
La vie d'un homme peut être comparée à celle d'un semeur...

Si nous restons au niveau de nos pensées c'est-à-dire de ce que nous concevons à l'intérieur de nos cœurs nous découvrons une évidence que chaque pensée est semblable à une graine appelée à germer, à pousser, à fleurir, à donner des fruits.

Or que font la plupart des gens?
Ils vivent sans se préoccuper réellement de ce qu'ils sèment journellement.
Ils agissent comme un jardinier fou qui sèmerait du chiendent et s'étonnerait de ne pas récolter du blé!

Chaque jour vous semez une quantité énorme de pensées. Vous semez des pensées de toutes sortes. Et parmi elles il y a des pensées de haine, de discorde, de maladie, de vengeance, de médisance, de tromperie...
Lorsque toutes ces pensées sont semées il n'y a rien d'étonnant de récolter tous les malheurs du monde!
Au contraire, si vous vous efforcez de bien penser, de bien semer en permettant à la semence d'amour, de joie et de paix de germer vous récolterez une abondance de grâce.
Benjamin Franklin a dit: "Si vous voulez récolter les louanges, vous devez en semer les graines: Mots gentils et actes utiles."

Oui, on récolte toujours ce que l'on s'aime!

Dans quel état est votre verger?
Ou pour dire les choses autrement: "êtes-vous satisfait de votre existence? "
Est-elle envahie de ronces, et d'épines?
Est-elle productive ou aride?

Michée 7/1 à 4: "Malheur à moi! Car je suis comme à la récolte des fruits, Comme au grappillage après la vendange: Il n’y a point de grappes à manger, Point de ces primeurs que mon âme désire. L’homme de bien a disparu du pays, Et il n’y a plus de juste parmi les hommes; Ils sont tous en embuscade pour verser le sang, Chacun tend un piège à son frère. Leurs mains sont habiles à faire le mal: Le prince a des exigences, Le juge réclame un salaire, Le grand manifeste son avidité, Et ils font ainsi cause commune. Le meilleur d’entre eux est comme une ronce, Le plus droit pire qu’un buisson d’épines. Le jour annoncé par tes prophètes, ton châtiment approche. C’est alors qu’ils seront dans la confusion."
N'attendez pas le jour de la récolte pour vous inquiéter de votre verger!

Jérémie 6/19: "Ecoute, terre! Voici, je fais venir sur ce peuple le malheur, Fruit de ses pensées; Car ils n’ont point été attentifs à mes paroles, Ils ont méprisé ma loi."

Un proverbe espagnol dit qu'il pousse plus de choses dans un jardin que n'en sème le jardinier.
Comme nous le fait si bien comprendre ce proverbe, il faut veiller en permanence sur notre jardin.
Sème un acte, tu récolteras une habitude; sème une habitude, tu récolteras un caractère; sème un caractère, tu récolteras une destinée.

Victor Hugo a dit: "L'homme aujourd'hui sème la cause, Demain Dieu fait mûrir l'effet."

On ne comprend pas toujours pourquoi nous nous retrouvons au milieu de circonstances difficiles où le trouble nous envahit et la confusion nous fait perdre toutes directions. Si nous étions plus attentifs à la loi de la semence nous réaliserions peut être pourquoi nous vivons parfois de telles oppositions ou adversités.
Il y a souvent un certain laps de temps entre le moment où l'on sème et celui où l'on récolte... Le juste retour des choses ne se produit pas invariablement dans l'ordre même des choses qui l'ont provoquées.
Au lieu d'accuser le destin et de désespérer, posez-vous simplement la question: "Quelles pensées ai-je semées?"

Êtes-vous certain de n'avoir semé que des pensées d'amour, vous qui vous lamentez de n'être pas aimé?
Êtes-vous sûr de ne laisser germer que l'indulgence, vous qui vous affligez d'être traité sans miséricorde?
Pouvez-vous réellement dire que vous avez fait de copieuses semailles de pensées de succès, vous dont l'existence est un perpétuel échec?

Rien ne vous arrive par hasard... A plus forte raison lorsque vous êtes un chrétien qui croyez (Romains 8/28) que "toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu"!

Nous devons donc réaliser que le fait de juger entraînera toujours sur nos vies un même jugement.
Matthieu 7/1&2:" Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez."
Il ne nous appartient pas de juger. Notre rôle n'est pas de lier mais de délier nos ennemis. N'est-ce pas à ce prix que nous connaîtrons nous même les plus grandes délivrances?
On n'exige pas d'un enfant de six ans d'écrire sans faire de faute d'orthographe...Qui nous dit que l'homme ou la femme qui nous semble coupable soient pleinement responsable?
C'est là le drame de la justice humaine: elle juge sans savoir!
Savez vous comment les sculpteurs ont représenté la justice? Sous la forme d'une femme aux yeux bandés tenant une balance dans sa main!

Les vrais méchants, ceux qui sont doués d'un esprit bien équilibré, qui sont intelligents et sensibles et qui optent délibérément pour la perversité, la cruauté, l'exaction, sont extrêmement rares. Les méchants pêchent souvent par ignorance. Pour avoir un peu d'indulgence, pour être capable de pardon, ayons un minimum de lucidité et de modestie: qu'aurions-nous fait, nous, qui prétendons parfois juger, si nous étions nés dans les mêmes conditions qu'eux et placés dans les mêmes circonstances?
Travaillons sur nous même, et n'oublions pas que ceux qui ont le privilège de connaître la loi de Dieu et ne l'appliquent pas, ceux également qui en appliquent la lettre sans en suivre l'Esprit, sont, eux, pleinement responsables. Car comme le dit si bien l'Ecriture: "ils ont des oreilles mais ils n'entendent pas!"
Les méchants quand à eux sont sourds!

Souffrez-vous de ne pas être assez aimé? Qu'attendez-vous pour semer l'amour!
Souffrez-vous d'être rejeté? Semez le pardon!
Subissez-vous quelques injustices? Ne rendez pas le mal pour le mal!

La joie d'un homme n'est pas dans le relâchement de ses bas instincts mais dans la maîtrise parfaite de lui-même! Avec l'aide de l'Esprit de Dieu vous pouvez parvenir à brider vos réactions les plus viles!
Dans le sermon sur la montagne, Jésus, déclare que la joie est réservée à ceux et celles qui en dépit de la persécution, des accusations fausses et des outrages continueront à aimer et à pardonner.
Matthieu 5/12: "Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous."
Si tout prend naissance dans votre pensée...Les évènements n'ont d'importance que dans la mesure où vous leurs permettez de déposer en vous des pensées négatives, destructrices.
Imaginez votre monde intérieur comme un champ dans lequel chacune de vos pensées va germer! Contrôlez les sentiments et les idées qui vous traversent: "Quels fruits cette pensées va-t-elle donner?"
Lorsque les fruits ne correspondent pas à ceux que vous aimeriez cueillir pour vous même, arrachez les sans faiblesse!
Et remplacez votre mauvaise graine par une bonne!
Une douce obstination transformera plus vite que vous ne pouvez l'espérer et le croire un désert broussailleux en un verger magnifique! C'est cette obstination qui fait descendre quotidiennement le jardinier pour entreprendre l'arrachage des toutes les mauvaises herbes...

Hébreux 4/12: "Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur."
Armé de l'instrument de la parole de Dieu, vous avez en votre possession l'outil le plus perfectionné pour opérer le défrichage et l'ensemencement de votre vie!

1 Pierre 3/8 à 17: " Enfin, soyez tous animés des mêmes pensées et des mêmes sentiments, pleins d’amour fraternel, de compassion, d’humilité. Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie Et voir des jours heureux, Qu’il préserve sa langue du mal Et ses lèvres des paroles trompeuses, Qu’il s’éloigne du mal et fasse le bien, Qu’il recherche la paix et la poursuive; Car les yeux du Seigneur sont sur les justes Et ses oreilles sont attentives à leur prière, Mais la face du Seigneur est contre ceux qui font le mal. Et qui vous maltraitera, si vous êtes zélés pour le bien?
D’ailleurs, quand vous souffririez pour la justice, vous seriez heureux. N’ayez d’eux aucune crainte, et ne soyez pas troublés; Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous, et ayant une bonne conscience, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion. Car il vaut mieux souffrir, si telle est la volonté de Dieu, en faisant le bien qu’en faisant le mal."


En conclusion: semez l'amour, la compassion et l'humilité et n'oubliez jamais que l'on récolte toujours ce que l'on s'aime!