jeudi 16 décembre 2010

L'évangile nous annonce un message à quatre dimensions.



Romains 1/16: "Car je n’ai point honte de l’Évangile: c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit"


Introduction:
L'Apôtre Paul est un homme qui annonce un message direct et sans détour. Il affiche clairement sa position: "Je n'ai point honte de l'évangile" dit-il.
Si tel est le cas de Paul, cela n'est pas celui de tous!

Il y a dans l’Évangile quelque chose dont l’homme naturel aura toujours honte parce qu'il y lit sa propre condamnation et y découvre la bassesse de son péché.
La parole de Dieu nous place en face de nous même et de nos responsabilités.
Cependant, l'évangile ne se contente pas de faire un état des lieux du cœur de l'homme, de dresser un chef d'accusation contre lui ou de constater les désastres sans proposer aucun recours.

Dans le message de la "Bonne Nouvelle" nous trouvons le pardon et la délivrance qui sont présentés au nom d’un crucifié et par le moyen même de la croix.
Cette croix est bien plus qu'un symbole, qu'un point de ralliement!
Elle est un lieu où nous recevons tout ce que la vie spirituelle peut espérer sans jamais pouvoir y accéder.

Cette croix est une folie et même un scandale pour tous ceux et celles qui périssent et demeurent dans l'aveuglement.
1 Corinthiens 1/18: "Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent; mais pour nous qui sommes sauvés elle est une puissance de Dieu."

1 Corinthiens 1/23: "nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs. Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes, et la faiblesse de Dieu est plus forte que les hommes."

La croix de Christ, dans laquelle se résume tout l’Évangile, est "scandale aux Juifs et folie aux païens."
Dans le contexte de Paul, porter ce message de la croix au centre de la puissance et de la gloire de l’empire Romains, dans des villes où toutes les écoles de la sagesse antique avaient leurs représentants, c’était encourir un opprobre certain et par conséquent s’exposer à la tentation d’avoir honte de l’Évangile. Mais l’apôtre sera préservé d’une telle défaillance par l’expérience qu’il a faite, en lui-même et en beaucoup d’autres, de la puissance divine du salut qu’il annonce.

Galates 6/14: "Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d’autre chose que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde!"

L’Évangile n’est ni un système de doctrines, ni un code de morale, il est une puissance de Dieu, agissante et efficace; par laquelle, le pécheur est arraché à son état de condamnation et de mort, pour avoir part à la grâce et à la vie.
Cette puissance est le salut pour tout homme qui croit.

Du mont Golgotha Dieu a non seulement ouvert la porte de la réconciliation aux hommes mais il a déployé un plan de salut dans quatre directions ou un message à quatre dimensions.

Sur la croix les bras du Christ étaient écartés et tendus vers une humanité souffrante qui soupirait après une grande délivrance.
Les deux bras du Christ ont été tendus vers nous comme pour nous inviter à venir nous réfugier en lui.


La 1ère dimension: le salut.

La 1ère dimension que la croix nous donne d'accéder est celle du salut.
Colossiens 1/20: " il (Dieu) a voulu par lui (Jésus) tout réconcilier avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui (Jésus), par le sang de sa croix."

L'homme a besoin d'être sauvé car il est perdu, il est pécheur et il est mortellement atteint par le péché.
L'universalité du péché n'est pas à démontrer. Comme cela est écrit dans la Bible, tous les hommes ont péché.
Romains 3/10 à 12: "Il n’y a point de juste, pas même un seul; Nul n’est intelligent, Nul ne cherche Dieu; Tous sont égarés, tous sont pervertis; Il n’en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul"

Verset 23: "Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu."

Il suffit de regarder autour de nous, et en nous, pour nous apercevoir que le péché est une triste réalité.
* Autour de nous, nous entendons parler de meurtres, d'incestes, de violences de toutes sortes, de haines, de vengeances, de prostitutions, d'adultères, d'ivrogneries, de luxure, de perversions et de corruptions. La rubrique des faits divers des journaux déborde, tout comme les prisons et les maisons de redressements.

*En nous, nous faisons la constatation de l'Apôtre Paul: "Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi."
Sans nous laisser aller à des fautes grossières nous nous rendons compte que parfois nous agissons d'une manière que notre conscience réprouve.

Le problème principal est que si tous ont péché, tous ne se reconnaissent pas comme pécheur, coupables et donc perdus pour l'Eternité.
La bible déclare dans Ezéchiel 18/20 que: "L’âme qui pèche, c’est celle qui mourra."
Romains 6/23: "Car le salaire du péché, c’est la mort", " mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur."

En Christ, le bras de Dieu est tendu vers chacun de nous pour nous offrir la grâce d'être sauvé en passant des ténèbres à la lumière, de la mort à la vie, si nous reconnaissons Christ comme notre sauveur personnel.

La 2ème dimension: la guérison.

La 2ème dimension que la croix nous donne d'accéder est celle de la guérison.

Dans Esaïe 53/ 4-5: " Ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris."
Cette formidable prophétie d'Esaïe nous décrit 8 siècles avant la croix, la portée merveilleuse de cette œuvre.
A la croix, un homme, le fils de Dieu a porté sur lui et en lui, non seulement le poids de nos péchés, mais aussi celui de nos maladies.

Si vous concevez la réalité du salut en Jésus-Christ crucifié et ressuscité qui a pris votre place et a payé pour vous le prix de vos égarements, de vos révoltes et de vos péchés alors croyez aussi que sur la croix il a porté le fardeau de vos douleurs et de vos maladies.
La guérison fait partie intégralement de l'œuvre de la croix.

Les bras du Seigneur sont tendus vers vous, des bras grands ouverts pour vous donner le salut inaccessible et immérité mais aussi le soulagement de vos souffrances et la guérison de vos maladies.

Toutes les souffrances physiques, morales, psychologiques, sentimentales, trouvent en Christ la guérison véritable.
La foi dans la personne du Sauveur trouve le chemin qui conduit au cœur de Dieu et à la source de son amour où nous recevons au delà de toutes espérances.

La 3ème dimension: le Baptême du Saint-Esprit.

La 3ème dimension que la croix nous donne d'accéder est celle du baptême du Saint-Esprit.

A la croix le ciel était sombre. Dans Matthieu 27/45 il est écrit que: "Depuis la sixième heure (midi) jusqu’à la neuvième (15 heures), il y eut des ténèbres sur toute la terre."

Plus que le symbole d'un deuil, ce fut littéralement le ciel de Dieu qui se refermait sur Jésus qui accomplissait à la croix l'expiation ou le rachat de nos péchés à cause de quoi Dieu se détourna de lui.

Mais béni soit notre Seigneur Jésus-Christ qui a vaincu la mort par la puissance de sa résurrection et qui a percé le ciel de Dieu ouvrant l'accès à l'Esprit Saint qui aujourd'hui encore est déversé dans la vie de ceux et celles qui marchent dans la foi au Christ et dans l'obéissance à sa parole.
Jean 16/7:"Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai."

Actes 1/8: "Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre."

A la croix, tu as accès à la toute puissance de Dieu dans la personne du Saint-Esprit qui désire demeurer dans ta vie pour te remplir de toute sa plénitude et te conduire, te conseiller, te diriger, t'enseigner et te consoler.

Le baptême du Saint-Esprit est pour toi, si tu désires de tout ton cœur mettre ta vie à la disposition de Dieu.
Le baptême du Saint-Esprit n'est pas une expérience mystique qui passe et que l'on oublie par la suite comme un enfant qui délaisse son jouet.
Ce revêtement de la puissance d'en haut est indispensable pour mener à bien la mission de Dieu pour l'Eglise au travers de chaque croyant: "Aller témoigner au monde entier du salut en Jésus.

Désormais le ciel est ouvert et Dieu n'est point limité dans ses possibilités de nous donner. L'abondance spirituelle est pour les brebis du Bon Berger.

Jean 10/10: "Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance."

La 4ème dimension: le Retour du Christ.

Enfin, la 4ème dimension que la croix nous donne d'accéder est celle du retour du Christ.
Si tous s'accordent pour dire que Jésus est bien venu sur la terre il y a 2000 ans, peu croient dans son retour proche.
La Bible mentionne plus de 300 fois la seconde venue du Christ dans le Nouveau Testament.
Paul y fait allusion au moins cinquante fois dans ses épîtres. On soutient que la seconde venue est mentionnée huit fois plus souvent que la première.

Le retour du Christ est une réalité prophétique à laquelle chacun devrait prendre garde pour que ce jour ne le surprenne pas.

En effet, si ce jour sera glorieux, il le sera pour ceux et celles qui ont persévéré dans une vie sainte et consacrée. Mais pour ceux qui auront repoussé le message libérateur de l'évangile qui leur offrait la possibilité de changer de vie, il ne restera que honte, remords et l'attende d'une peine éternelle.

La croix n'a pas marqué seulement la fin d'une chose ou d'une ère. Elle est au contraire le commencement d'une Éternité qui prendra tout son sens lors du glorieux retour de Jésus-Christ.
Il reviendra non seulement pour chercher son Église sainte et irréprochable mais aussi pour établir sa domination et son autorité sur les nations.

Conclusion:

La croix est toujours d'actualité et son message n'est pas périmé, ni altéré. Il n'a pas perdu de son efficacité dans les quatre domaines, directions ou dimensions.
La puissance de Dieu qui est contenue dans la vie de chaque chrétien authentique doit être libérée pour que le monde reçoive ce dont il manque et souffre cruellement: l'amour dont Dieu est l'auteur et le dispensateur.