vendredi 3 décembre 2010

La consécration de l'homme de Dieu.

A travers la vie de Samson.



 Juges 13/1 « Les enfants d’Israël firent encore ce qui déplaît à l’Eternel; et l’Eternel les livra entre les mains des Philistins, pendant quarante ans. »

Analyse de la période :
L’époque des Juges était une période particulièrement troublée en Israël. Le peuple vivait dans l’anarchie et l’idolâtrie. Chacun perdait ses repères, ses références… Les tribus d’Israël étaient bien souvent divisées et l’oppresseur dominait sur le pays.
Au milieu de son peuple Dieu va donc susciter et appeler 12 libérateurs appelés « juges » qui sortaient du peuple à certains moments pour repousser l’adversaire païen et ses influences qui menaçaient le culte à l’Eternel.

Juges 17/6 : « En ce temps-là, il n’y avait point de roi en Israël. Chacun faisait ce qui lui semblait bon. »
1 Samuel 3/1 : « Le jeune Samuel était au service de l’Eternel devant Eli. La parole de l’Eternel était rare en ce temps-là, les visions n’étaient pas fréquentes. »


A la fin de la période mouvementée des juges, va naître un enfant du nom de Samson (petit soleil).


1) Une consécration annoncée, prophétisée et révélée.

Consécration – Séparation – Sanctification ==> Conséquences dans la vie et l’histoire d’un homme.

Juges 13 /2 à 5 : « Il y avait un homme de Tsorea, de la famille des Danites, et qui s’appelait Manoach. Sa femme était stérile, et n’enfantait pas. Un ange de l’Eternel apparut à la femme, et lui dit: Voici, tu es stérile, et tu n’as point d’enfants; tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils. Maintenant prends bien garde, ne bois ni vin ni liqueur forte, et ne mange rien d’impur. Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera point sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins. »

a) Une consécration voulue par Dieu et pour Dieu :
1 Thessaloniciens 4 /3 : « Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité. »

Dieu envoie son ange, un messager de bonnes nouvelles. Ce n’est pas n’importe quel ange, c’est celui qui vint vers Abraham pour lui annoncer la naissance future d’Isaac, c’est celui qui était dans le buisson ardant pour Moïse, c’est celui qui encouragea Elie et Gédéon.
Esaïe 9/5 : « On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. »

La femme de Manoach était stérile => La consécration n’est pas le fruit d’un contexte historique, de capacités humaines. Elle n’a rien de charnel et doit être spirituelle.
Une consécration charnelle ne peut durer.

2 Thessaloniciens 2/13 : « Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l’Esprit et par la foi en la vérité. »

b) La consécration pour un but.

Juges 13/5 : « …ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins. »
Samson fut consacré pour être un libérateur pour son peuple.

Pourquoi Dieu nous consacre-t-il ?
- La consécration nous transforme pour faire de nous quelqu’un de différent.
- La consécration influence les autres (Mère // enfant) Témoignage…
- La consécration fait grandir la gloire de Dieu (On doit glorifier Dieu à travers notre vie)
- La consécration nous fait devenir un instrument dans les mains de Dieu.

Actes 9/15 : « Va, car cet homme est un instrument que j’ai choisi, pour porter mon nom devant les nations… »

Le sacrificateur et la consécration : Lire Exode 29/19 à 21.
Le sang du bélier :

- Sur le lobe de l’oreille droite pour consacrer toute notre attention et notre écoute vers Dieu.
- Sur le pouce de la main droite pour consacrer nos actions à la volonté de Dieu.
- Sur le gros orteil du pied droit pour consacrer notre marche en suivant Dieu.
- Versé // avec le sang de Jésus

L’onction d’huile :
- Onction du Saint Esprit.
- Action du Saint Esprit pour nous consacrer et nous aider.

2) La consécration d’une vie :

Juges 13 /7 : « cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère jusqu’au jour de sa mort. »
Il y a plusieurs stades à la consécration :

a) Au début de notre vie chrétienne :
Samson enfant a une consécration donnée et gardée par Dieu.

b) Pendant notre marche :
// Avec Samson qui perd sa consécration. Elle est aussi associée à la persévérance ; Il faut maintenir et entretenir sa consécration.
Galates 5/7 : « Vous couriez bien: qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d’obéir à la vérité? »

c) Consécration désirée et définitive.
Elle est alors un signe de maturité, un engagement ferme dans une foi solide qui laisse à Dieu le soin d’intervenir en nous et de nous conduire.
Psaumes 118/27 : « L’Eternel est Dieu, et il nous éclaire. Attachez la victime avec des liens, Amenez-la jusqu’aux cornes de l’autel! » (Explication)
=> Cela nécessite d’être lié à Dieu, au sacrifice du Christ.

Romains 12/1 : « Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. »


3) Le résultat de la consécration :

La bible déclare que Samson grandit et que l’Eternel le bénit.
Juges 13/24 : « Et l’esprit de l’Eternel commença à l’agiter… »
Le résultat de la consécration est que nous sommes remplis du Saint Esprit en vue de faire la volonté de Dieu.
La consécration ne signifie pas faire comme le pensent beaucoup de personnes, mais la consécration c’est être !
Galates 5/16 : « Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. »

4) Une consécration éprouvée :

Juges 14/5 : « Samson descendit avec son père et sa mère à Thimna. Lorsqu’ils arrivèrent aux vignes de Thimna, voici, un jeune lion rugissant vint à sa rencontre.
L’esprit de l’Eternel saisit Samson; et, sans avoir rien à la main, Samson déchira le lion comme on déchire un chevreau. »

- Samson avait été préparé et consacré en vue d’un service.
- Ensuite il fut éprouvé dans sa consécration (test de solidité).
- Conduit par Dieu (Juges 14/4), il entre dans le territoire ennemi.

Les vignes de Thimna :
- Un naziréen doit s’abstenir du vin et du fruit de la vigne.
- Il ne doit jamais se couper les cheveux.
- Il ne doit jamais toucher de cadavre.

Samson semblait sortir vainqueur de ces épreuves et de ces tentations.
Samson remporta de grandes victoires par sa force, mais l’ennemi a souvent des ruses plus subtiles.
Il est même prêt à nous concéder une victoire, pour que nous nous sentions fort et confiant en nous-même et que nous négligions de nous appuyer sur Dieu.

Si nous négligeons ce qui nous parait des détails, nous sommes en danger face à l’ennemi.
(Histoire du séquoia au Colorado, 14 fois frappé par la foudre, toujours victorieux des tempêtes mais renversé par de petits coléoptères).
Juges 14/6 : « Il ne dit point à son père et à sa mère ce qu’il avait fait. »

Samson aurait dû se purifier selon les lois. Lévitiques 11/39-40 et Lévitique 17/15-16.
Samson a négligé sa consécration :
Juges 14/8 : « Quelque temps après, il se rendit de nouveau à Thimna pour la prendre, et se détourna pour voir le cadavre du lion. Et voici, il y avait un essaim d’abeilles et du miel dans le corps du lion. »

2 Corinthiens 7/1 : « Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. »

Samson continue à se souiller et il entraîne ses parents malgré eux dans son péché.
On n’aime pas tomber seul alors on cherche à en emmener avec nous, on divise…
Samson ne se nourrit plus de la vie mais de la mort. Il prend sa nourriture au cœur de son ennemi. Il goûte à la désobéissance.
Et vous où prenez vous votre nourriture quotidienne ? Où prenez vous vos forces ?

5) Une consécration préservée :

L’Eternel malgré les manquements de Samson continuait à intervenir dans sa vie et à travers sa vie. L’Eternel veille sur nous même si nous nous égarons loin de ses voies. Dans son amour, Dieu renouvelle ses promesses et ses grâces.

Dieu va accorder de nombreuses victoires à Samson en lui accordant le secours de l’Esprit.
Juges 14/19 : « L’esprit de l’Eternel le saisit… »
a) Après son mariage : Il descend à Askalon et y tue 30 hommes.
b) Il met le feu aux champs des Philistins avec les renards. Juges 15/4
c) Il tue 1000 hommes avec une mâchoire d’âne. Juges 15/15
d) Il fend le rocher. Juges 15/18: Il invoque l’Eternel, c’est d’ailleurs un des seuls passages où l’on peut voir Samson invoquer Dieu. Le lieu d’où jaillit l’eau fut appelé la source En-Hakkoré ce qui signifie la source de celui qui invoqua l’Eternel.
A noter: Samson était seul dans ses combats, il n’a attiré personne par sa consécration, personne ne le soutenait parmi son peuple, au contraire.
Samson avançait avec ce qu’il avait reçu par le passé, il ne renouvelait pas sa consécration et s’appuyait sur ses propres forces.
N’est-ce pas aussi notre erreur ?


Juges 15/20 : « Samson fut juge en Israël, au temps des Philistins, pendant vingt ans. »
Rien ne peut nous laisser penser que Samson n’accomplissait pas son rôle comme Dieu le voulait.

Hébreux 11/39 : « Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu’ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection. »

Quand on pense à Samson, sa faute et la fin de sa vie nous viennent tout de suite en mémoire mais on oublie qu’il a passé 20 ans au service de Dieu à accomplir de formidables exploits.

6) Une consécration perdue.

Juges 16/1 : « Samson partit pour Gaza; il y vit une femme prostituée, et il entra chez elle. »
Samson entre chez la prostituée dans le camp des philistins :
=> Pourquoi Samson commet-il cette erreur ?
=> Que fait-il dans le camp de l’ennemi ?
La consécration c’est aussi veiller à ses faiblesses !

Samson ne veille plus, sa descente commence et peu de temps après, on le retrouve couché sur les genoux d’une philistine appelée Delila. (Samson n’aimait pas les philistins mais il aimait les philistines !)


Samson succombe aux charmes séducteurs
La séduction est l’ennemi de la consécration – cf : Adam et Eve.
Juges 16/15 : « Comment peux-tu dire: Je t’aime! Puisque ton cœur n’est pas avec moi? »
Se consacrer c’est garder son cœur. L’ennemi veut détruire notre fidélité envers Dieu. (cf  Job)

Juges 16/17 : « Il lui ouvrit tout son cœur. »
Il avoue sa consécration alors que celle-ci doit rester entre Dieu et nous.


Juges 16/19 : « Elle l’endormit sur ses genoux et coupa ses tresses. »
=> Endormissement spirituel et engourdissement.

Juges 16/20 « Elle dit alors: Les Philistins sont sur toi, Samson! Et il se réveilla de son sommeil, et dit: Je m’en tirerai comme les autres fois, et je me dégagerai. Il ne savait pas que l’Eternel s’était retiré de lui. »
=> La perte de la consécration n’est pas toujours visible, on s’en rend compte quand il est trop tard.

Juges 16/21 : « Les Philistins le saisirent, et lui crevèrent les yeux; ils le firent descendre à Gaza, et le lièrent avec des chaînes d’airain. Il tournait la meule dans la prison. »
Samson perd sa consécration, il est prisonnier, entouré de murs, seul, isolé. Ses yeux sont crevés, il n’a plus la vision de Dieu, plus de discernement.

Matthieu 6/22 « L’oeil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé; mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. »

Job 31/1 : « J’avais fait un pacte avec mes yeux, Et je n’aurais pas arrêté mes regards sur une vierge. »

Proverbes 5/22 : « Le méchant est pris dans ses propres iniquités, Il est saisi par les liens de son péché. Il mourra faute d’instruction, Il chancellera par l’excès de sa folie. »

Il est lié de chaînes d’airain et ne peut plus agir.
=> Jésus est celui qui brise les liens, les chaînes.

-Luc 13/16 (Femme liée depuis 18 ans)
-Marc 5/1 (démoniaque de Gadara)

Il tourne la meule, il tourne en rond, plié sous un lourd fardeau, il travaille pour ses ennemis.

7) Une consécration retrouvée :

Job 36/5 : « Dieu est puissant, mais il ne rejette personne; Il est puissant par la force de son intelligence. Il ne laisse pas vivre le méchant, Et il fait droit aux malheureux. Il ne détourne pas les yeux de dessus les justes, Il les place sur le trône avec les rois, Il les y fait asseoir pour toujours, afin qu’ils soient élevés. Viennent-ils à tomber dans les chaînes, Sont-ils pris dans les liens de l’adversité, Il leur dénonce leurs œuvres, Leurs transgressions, leur orgueil; Il les avertit pour leur instruction, Il les exhorte à se détourner de l’iniquité. S’ils écoutent et se soumettent, Ils achèvent leurs jours dans le bonheur, Leurs années dans la joie. S’ils n’écoutent pas, ils périssent par le glaive, Ils expirent dans leur aveuglement. »

Juges 16/22 : « Cependant les cheveux de sa tête recommençaient à croître, depuis qu’il avait été rasé. »

Attitude de Samson dans sa prison : abaissement, regret, humiliation, repentance. Il rétablit le contact avec Dieu.

Scène avec les philistins dans le temple de Dagon : 3000 personnes périssent avec tous les princes.

I Juges 16/28 : « Alors Samson invoqua l’Eternel, et dit: Seigneur Éternel! Souviens-toi de moi, je te prie; ô Dieu! Donne-moi de la force seulement cette fois… »

 => Conséquences :

- Effondrement du temple de Dagon.
- Mort des philistins. (Plus que pendant toute sa vie - 3000)
- Sa plus grande victoire

Mais il y a toujours une conséquence à la perte de consécration ! Rappelez-vous l’histoire de David et Bath-Schéba et la mort de leur premier bébé.

Conclusion :
Si tu as perdu ta consécration :

- Fais appel au renouvellement de ton engagement envers Dieu. Rien n’est perdu pour toi !
- Retrouve ton naziréat en te repentant !
  •   Le vin = la joie du monde
  •   Les cheveux coupés = La désobéissance
  •   Les cadavres touchés= Retour à la loi, esprit de mort, retour aux choses anciennes.
  •   Le naziréat entraîne la joie de l’Esprit, l’obéissance, la grâce, la vie nouvelle.