mercredi 15 décembre 2010

Comme un poisson dans son bocal

Actes 16/25 à 31: "Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. Tout à coup il se fit un grand tremblement de terre, en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés; au même instant, toutes les portes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus. Le geôlier se réveilla, et, lorsqu’il vit les portes de la prison ouvertes, il tira son épée et allait se tuer, pensant que les prisonniers s’étaient enfuis. Mais Paul cria d’une voix forte: Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici.
Alors le geôlier, ayant demandé de la lumière, entra précipitamment, et se jeta tout tremblant aux pieds de Paul et de Silas; il les fit sortir, et dit: Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé?
Paul et Silas répondirent: Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille."
Introduction:
Ce passage du livre des Actes des apôtres est un formidable témoignage de ce que la puissance de Dieu peut accomplir dans la vie de ses enfants.
Paul et Silas étaient au cœur d'une situation désespérée.
Pour avoir œuvré pour Dieu et libéré une femme captive d'un esprit impur, ils reçurent comme récompense, d'être roués de coups mais aussi d'être jetés dans une prison croupissante avec les fers aux pieds!
Qu'à cela ne tienne, il fallait bien plus pour décourager les hommes de Dieu qu'étaient Paul et Silas.
Indépendamment des circonstances dans lesquelles ils étaient plongés, ils continuaient à maintenir la pression spirituelle.
Paul savait que les combats qui s'opposent à la progression de l'évangile se remportent dans le terrain de la prière et de la louange: "Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu"
Et tout à coup, le miracle se produisit la terre trembla en sorte que les fondements de la prison furent ébranlés et au même moment, toutes les portes de la prison de Philippes s’ouvrirent, et les liens de tous les prisonniers furent rompus.
Grande fut la délivrance que Dieu opéra en ce jour.
Mais ce qui retient particulièrement mon attention fut la réaction de Paul, de Silas et des prisonniers à la suite de cette manifestation de la puissance divine.
Alors que le geôlier allait porter atteinte à sa vie, pensant que tous les prisonniers s'étaient enfuis et que la responsabilité de cette évasion allait lui retomber dessus, il entendit la voix de Paul lui dire: "Ne te fais point de mal, nous sommes tous ici."
Quelle aurait été votre réaction si vous aviez été à la place des apôtres ou des prisonniers de cette prison?
Vous seriez-vous enfuis, ou seriez-vous restés à l'intérieur de votre cellule, assis bien tranquillement, en attendant que l'administration pénitentiaire vienne remettre en état vos chaînes et consolider les portes qui avaient été ébranlées?
N'est-ce pas étrange de vivre une telle délivrance et néanmoins de ne pas la saisir pleinement?
Illustration: Une jeune femme, voulut nettoyer l'aquarium dans lequel un poisson rouge tournait en rond. Après avoir rempli sa baignoire, elle y mit son poisson, et constata avec étonnement que dans cette vaste demeure en comparaison de son petit bocal, que le poisson continuait à tourner en rond.
Le temps que le poisson avait passé à tourner en rond en butant aux limites qui lui étaient imposées par le bocal, l'avait conditionné au point qu'il ne réalisait même pas la possibilité qui venait de lui être offerte par ce changement de contexte.
Si certaines habitudes ou principes sont bons, d'autres par contre, mériteraient d'être remis en question.
Toutes habitudes ou principes qui viennent entraver ou limiter l'action du Saint-Esprit en nous devraient être bannis!
Malheureusement, beaucoup s'enferment dans des limitations qu'ils se sont créés eux-mêmes ou que les autres leurs ont imposés.
Galates 5/1: "C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude."
Malheureusement, par crainte, timidité, soucis du "quand dira t'on?", par manque d'élan et de générosité, par croyance en des obstacles que l'on se fabrique de toutes pièces, nous tournons en rond comme le poisson dans la baignoire bien que nous soyons comme lui plongé dans un vaste univers où nous pourrions évoluer à l'aise.
Beaucoup sont semblables à des prisonniers que Dieu vient de libérer et qui restent captifs au sein d'une prison ouverte!
Savez-vous que sur la croix toutes les chaînes sont tombées et que toutes les portes de nos prisons ont été ouvertes?
Savez-vous que Jésus a été envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers la délivrance; pour publier une année de grâce de l’Eternel ?
Trop vivent encore comme si la croix n'avait jamais existé!
L'esprit de l'homme a été libéré par la puissance de Dieu déployée à la croix. Nous pouvons dire que nous sommes libres en esprit, donc en vérité.
2 Corinthiens 3/17: "Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l‘Esprit du Seigneur, là est la liberté."
La possibilité nous a été donnée d'être des chrétiens libres et puissants en œuvres, de vivre l'unité et de maintenir une consécration véritable dans nos vies.
Ne cherchez plus d'excuses pour vous justifier: aucune n'est valable pour expliquer le fait que nous ne saisissons pas ce que Dieu met à notre disposition.
Etant donné qu'il est plus facile de voir la paille dans l'œil de votre voisin que la poutre dans le votre, faites un tour d'horizon et voyez combien de gens, pour ne pas dire de chrétiens, parmi ceux que vous connaissez, qui semblent s'être volontairement limités, rétrécis et ainsi condamnés à l'échec.
Combien n'utilisent pas ou plus leurs dons!
Combien se contentent, en tout, de la médiocrité, alors qu'il leur suffirait d'un effort, de l'oubli de soi, d'une vision plus large et plus exigeante de la vie, en même temps que le souci de la perfection dans la plus humble des tâches quotidiennes, pour s'épanouir magnifiquement.
Une seule chose à dire: "quel gâchis!"
Pour changer un tel état d'esprit cela demande évidemment un effort et un peu plus d'initiative que n'en possède un poisson rouge, ou un être humain ligoté par la peur et encroûté dans sa routine.
Si vous ne changez pas, rien ne changera!
Si vous ne vous remettez pas en question, vous questions resteront sans réponse!
Si vous n'évoluez pas, rien n'évoluera autour de vous!
Si vous faites toujours les mêmes choses et agissez toujours pareil vous aurez toujours les mêmes résultats!
La vie est généreuse, mais pour un cadeau, il faut être deux: celui qui donne et celui qui reçoit.
Or, nous gâchons presque toujours ce que la vie met à notre portée, ou nous refusons ses dons.
Apprenez à accepter ce que vous offre l'existence derrière laquelle Dieu se cache.
Il ne s'agit pas d'arrivisme, mais d'épanouissement.
Si vous osez sortir du cercle que forment autour de vous vos égoïsmes, vos peurs, vos idées fausses sur vous-même et sur les autres, si vous supprimez toutes pensées de limitations alors vous connaîtrez l'admirable liberté de ceux qui vivent en accord avec l'Esprit que le Seigneur a déversé en eux.  
Dieu au travers de la bouche du prophète Esaïe dit: "Élargis l’espace de ta tente; qu’on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux!"(Esaïe 54/2)
Aucune confusion possible: Avant de s'étendre au dehors, on doit commencer par s'élargir au-dedans?
Élargir sa façon de pensée consiste essentiellement à laisser en nous davantage de place à l'Esprit du Seigneur.
Pour réaliser cela il faut commencer par:
1)      S'oublier soi-même.
2)      Faire taire ses raisonnements.
3)      Arrêter de "faire" pour commencer à "être".
4)      Obéir aveuglement à l'Esprit de Dieu même si cela va à l'encontre de la pensée commune.   
Savez-vous que l'Esprit de Dieu n'est pas toujours au milieu du plus grand nombre même si cela est la façon de voir la plus courante des hommes.
Matthieu 24/12: "Et, parce que l’iniquité se sera accrue, l’amour du plus grand nombre se refroidira."
Ce que le Seigneur attend de chacun: c'est qu'aucun ne se conforme à l'Esprit du monde en choisissant de rester prisonniers d'habitudes, d'attitudes et de limitations alors que le prix payé pour notre liberté a coûté si cher à Jésus!
Romains 12/2: "Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait."
Parole vivante: Romains 12/2: "Ne vous coulez pas simplement dans le moule de tout le monde. Ne conformez pas votre vie aux principes qui régissent le siècle présent; ne copiez pas les modes et les habitudes du jour. Laissez-vous plutôt entièrement transformer par le renouvellement de votre mentalité. Adoptez une attitude intérieure différente. Donnez à vos pensées une nouvelle orientation afin de pouvoir discerner ce que Dieu veut de vous. Ainsi, vous serez capables de reconnaître ce qui est bon à ses yeux, ce qui lui plaît et qui vous conduit à une réelle maturité."
Lorsque l'on photographie d'avion l'embouchure d'un fleuve, on découvre qu'il met une grande distance avant de se répandre dans la mer. Il continue sa course dans l'océan comme s'il était toujours contenu entre ses deux rives et ce n'est qu'à plusieurs kilomètres qu'il commence à se répandre.
A l'opposé du l'eau du fleuve ou du poison rouge sorti de son bocal utilisons chaque espace de liberté que le Christ nous a accordé pour en faire un terrain de conquêtes sur lequel nous établissons la bannière de l'évangile en proclamant aux captifs d'un monde qui rejette la croix et la foi: qu'en Jésus seul nous recevons l'affranchissement de nos âmes.     
Romains 8/19 à 21: "Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à la vanité, non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu."