mercredi 15 décembre 2010

Au premier éternuement !

Matthieu 26/40 à 41:" Et il vint vers les disciples, qu’il trouva endormis, et il dit à Pierre: Vous n’avez donc pu veiller une heure avec moi!
Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible."


Introduction:
Lorsqu'on analyse les causes des plus grandes catastrophes au monde, nous concluons bien souvent que ce ne sont pas les déchaînements climatiques ou les fléaux de contagions, ni même les accidents domestiques ou de transports qui sont à l'origine de tout nos maux.
Les plus grandes catastrophes qui nous frappent sont dues le plus souvent à la "négligence".
A la base de toutes catastrophes nous trouverons toujours la négligence.
* La négligence entrave la prévoyance.
* Elle refuse les conseils de sagesse et de précaution.
* Elle nous conduit à prendre des risques inutiles et nous place dans des situations critiques voir dangereuses.

Nous pouvons appliquer aussi ce raisonnement à notre vie spirituelle.
L'auteur des proverbes nous dit dans:
Proverbes 24/33: "Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir!… Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes."

Les choses que nous vivons, n'arrivent pas toujours par hasard et nous ne sommes pas obligés de nous laisser surprendre par les évènements.
La prévoyance et l'anticipation sont des qualités qui doivent prendre place dans le cœur d'une personne qui marche dans la révélation, le discernement.
Malheureusement, force est de constater que beaucoup vivent une vie faite de distractions, de légèretés et d'insouciances spirituelles.
Hébreux 2/3: "comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut?"

De nombreux sujets d'inquiétudes peuvent se profiler à l'horizon de votre vie et vous pouvez observer plusieurs attitudes ou comportement:

  • Faire comme si vous n'avez rien vu! (Politique de l'autruche)
  • Sombrer dans la panique et courir dans toutes les directions!
  • Penser que c'est toujours pour les autres et jamais pour vous!
  • Aller au devant du danger sans être préparé!
  • Prendre en mains la situation et mettre en œuvre une stratégie de préventions et d'actions.

Regarder en restant inerte, immobile ou fuir sans véritable direction est une folie, un suicide.
Ne permettez pas à vos inquiétudes de grandir, de fondre sur vous, de prendre corps.
Traitez-les immédiatement!
Il y a toujours un moment précis ou tout est encore possible avant de basculer dans l'irrémédiable, l'irréparable.
Ne soyez pas résigné comme beaucoup qui font de leurs expériences douloureuses une fatalité irrémédiable comme si rien ne peut changer le cours des choses.
Lorsque vient le premier éternuement, on pense rarement à appeler son médecin!
Il faut que le rhume s'installe, qu'il tombe comme on dit "sur la poitrine" en passe de devenir une grippe ou une broncho-pneumonie pour commencer à s'alerter.
C'est immédiatement à la première alerte, qu'il faudrait appeler son médecin.
La nature humaine réagit plus au danger qu'aux signes qui l'annoncent.

Matthieu 24 /37 à 39: "Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous: il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme. "

Êtes vous de ceux qui se préparent ou de ceux qui ne se doutent de rien?
Trop souvent on exerce le discernement pour ce qui nous intéresse directement et l'on occulte tout ce qui nous gêne.

Matthieu 16 /2-3: "Le soir, vous dites: Il fera beau, car le ciel est rouge; et le matin: Il y aura de l’orage aujourd’hui, car le ciel est d’un rouge sombre. Vous savez discerner l’aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps."

Les temps dans lesquels nous évoluons n'ont jamais été aussi critiques qu'aujourd'hui. Il est important que chacun puisse discerner l'imminence de l'accomplissement des prophéties bibliques de la fin des temps.
Sommes nous prêts?!
Ne dites pas: "voyons comment cela va tourner et après nous verrons..."
Parce qu'après il est souvent trop tard!
Jean 9/4: "Il faut que je fasse, tandis qu’il est jour, les œuvres de celui qui m’a envoyé; la nuit vient, où personne ne peut travailler."

Si réellement l'Esprit de Dieu nous précède et nous ouvre le chemin, ce que je crois, alors l'espérance et les certitudes de la foi doivent être agissantes dans ma vie. Proverbes 3/6: "Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers."

Vivre en communion avec Dieu me permet d'accéder à la puissance du Très-Haut et je ne sombre pas dans le marasme du découragement, ni dans la stagnation de la déception et encore moins dans le bourbier de l'iniquité.

Si je fais équipe avec l'Esprit du Seigneur tout ce qui me semble impossible, en rapport à ma nature humaine, devient possible en raison de la puissance divine que Dieu va déployer dans ma vie et autour de ma vie.

Un chrétien rempli du Saint Esprit ne peut jamais être surpris par les évènements de la vie! Au devant de lui marche "son éclaireur", "son guide", "son protecteur".

Jean 10/4: "Lorsqu’il a fait sortir toutes ses propres brebis, il marche devant elles; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix."
Notez qu'une brebis marche plus à l'oreille qu'à la vue!
L'homme spirituel est celui qui est le plus attentif à tous les signes d'alertes que peut lui communiquer l'Esprit de Dieu au travers de sa communion personnelle.
Jésus nous exhorte à veiller et à prier dans un but bien défini: "ne pas tomber dans la tentation".
La raison principale qui permet à la tentation de trouver un terrain favorable dans notre vie, c'est la faiblesse de la chair.
Attention, même si l'esprit est bien disposé la garantie n'est pas pour autant assurée. Il faut plus qu'un esprit bien disposé pour lutter contre la tentation: il faut veiller et prier!

Dieu attend de nous bien plus qu'une bonne disposition ou qu'une simple adhésion à des principes chrétiens. La relation à Dieu doit être notre priorité.
Vivre sur des principes sans avoir de relation avec Dieu fait de nous des religieux. Être spirituel c'est s'appliquer des principes de vie biblique qui découlent d'une communion véritable.
Ainsi, le Seigneur nous retrouve parfois endormis dans nos préoccupations, nos soucis et nos inquiétudes. Nous sommes comme figés pour ne pas dire englués dans des situations équivoques.

J'entends la voix de tout ceux qui souffrent d'un mal devenu chronique, tous ceux dont la situation semble inextricablement confuse ou dramatique, dire qu'il est difficile de lutter contre un fait accompli.
Lutter contre les faits est plus dur que d'en combattre la cause.
Déraciner un chêne demandera plus d'efforts que d'arracher une jeune pousse. Et arracher une jeune pousse demandera plus d'effort que d'empêcher une graine de s'enfoncer en terre où elle germera.
Que ceux même qui croient avoir de bonnes raisons pour désespérer sachent qu'il existe, sur le plan spirituel, des raisons infiniment plus puissantes de croire en l'infaillibilité de leur guérison, de leur bonheur, de leur paix.
A une seule condition: renoncer aux habitudes de pensée erronée et les remplacer par des pensées justes.
Si toutefois le chêne est déjà bien grand dans ton cœur tu as, malgré tout, encore la possibilité d'agir:

Luc 17/6:"Et le Seigneur dit: Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine-toi, et plante-toi dans la mer; et il vous obéirait."


Le conseil qu'il faut en retenir est de ne jamais laisser des semences d'inquiétudes et de soucis venir étouffer notre spiritualité.
Si toutefois le vent de l'adversité a emporté avec lui des graines indésirables les déposant dans nos cœurs: agissons avant qu'elles deviennent une forêt impénétrable.

La foi départie dans notre vie n'est pas seulement utile pour s'emparer des biens célestes mais elle est aussi un redoutable instrument de débroussaillage pour nos cœurs.

Jérémie 4/3:"Car ainsi parle l’Eternel aux hommes de Juda et de Jérusalem: Défrichez-vous un champ nouveau, Et ne semez pas parmi les épines."